Pas d'avertissement, pas d'information préalable. Ce sont quelques internautes américains qui ont découvert, la semaine passée, la dernière innovation de Yahoo!. Ils ont remarqué que le service de messagerie était devenu inaccessible. La raison? Ils utilisaient un logiciel de blocage d'annonce, Ad Blocker. Pas de publicité, pas d'accès à l'email.

Bien sûr, Yahoo! est dans son droit. C'est avec la publicité qu'il finance son service de messagerie. «Nous développons et testons sans cesse de nouvelles expériences de nos produits», s'est expliqué de manière sobre la société. Sur la forme, c'est bien sûr contestable, surtout face à des internautes qui sont fidèles depuis des années à ce service de messagerie. Et sur le fond, Yahoo! affiche son extraordinaire faiblesse en agissant ainsi. Les publicités qu'il affiche à côté des messages prennent une place disproportionnée et affectent même la lecture des courriels.

Yahoo! aurait mieux fait de traiter avec davantage de respect les utilisateurs de sa messagerie. Ceux qui restent risquent fort de le délaisser définitivement. Yahoo! n'est bien sûr pas le seul à tenter de contrer les bloqueurs de publicités, le quotidien allemand Bild refusant aussi l'accès à son site en cas d'utilisation de ces logiciels.

Mais il faudra certainement trouver des réponses plus intelligentes qu'un blocage total des services.