Après la reprise du géant de média Time Warner par America Online, tous les investisseurs ont les yeux rivés sur les sociétés directement actives sur Internet. Yahoo, la plus importante compagnie mondiale de navigation sur le Web, fait naturellement partie de celles-là, surtout qu'elle vient de communiquer ses résultats pour le dernier trimestre 1999. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils sont plutôt flatteurs.

Le portail Internet Yahoo a en effet annoncé après la clôture du Nasdaq mardi soir, un bénéfice net pro forma de 57,56 millions de dollars (19 cents par actions) contre 12,87 millions (4 cents) réalisés lors de la même période de l'année précédente. Sur l'ensemble de l'année, la compagnie de Santa Clara a réalisé un résultat net de 142,7 millions de dollars pour des ventes de 588,6 millions contre, respectivement, 14,7 et 245,1 millions en 1998.

Ces excellentes performances auraient dû permettre aux titres de poursuivre sur leur lancée de l'année dernière durant laquelle ils se sont appréciés de 252%! Un petit commentaire du directeur financier accompagnant l'annonce du chiffre d'affaires trimestriel plutôt dans la journée a eu exactement l'effet inverse. En annonçant des ventes de 201,1 millions lors des trois derniers mois 1999 (+120%), Gary Valenzuela s'est empressé de préciser qu'un tel taux de croissance n'allait probablement pas se répéter à l'avenir. Il n'en fallait pas plus pour que le cours des actions cède 8,8% à la clôture, entraînant à sa suite les principales valeurs technologiques sur les différentes places financières mondiales. A l'ouverture mercredi, la dégringolade se poursuivait avant que le titre ne reprenne un peu de couleur.

Recommandation à l'achat

Cela n'empêche pourtant pas de nombreux analystes financiers de placer la société sur leur liste d'achat car ses perspectives restent des plus encourageantes. Lors du dernier trimestre 1999, Yahoo a pour la première fois vu ses revenus provenant des ventes en ligne dépasser ses rentrées publicitaires et commerciales. Et avec l'explosion du e-commerce, la tendance ne devrait pas s'inverser.

De plus, avec une audience qui a doublé en un an à plus de 120 millions d'internautes, Yahoo est devenu incontournable pour toutes les entreprises désireuses de diffuser du contenu sur le Net. Raison pour laquelle Yahoo a clairement fait savoir qu'elle n'avait pas l'intention de suivre l'exemple d'America Online.