La monnaie chinoise est devenue une valeur refuge. Durant la crise ukrainienne, face au dollar, elle a atteint un niveau qu’elle n’avait pas connu depuis quatre ans, soit 6,30 yuans par dollar (6,87 par franc), selon le quotidien Nikkei Asia. La hausse de 1,4% contre le franc depuis le début de l’année traduit la robustesse des exportations chinoises, l’intérêt des investisseurs et la perspective de voir Pékin profiter des sanctions occidentales contre la Russie.