Le 11 mars 2020, l’OMS décrétait l’état de «pandémie». Le 13, le Conseil fédéral prenait une décision historique en décrétant la fermeture des écoles et une sévère limitation des restaurants et des manifestations. Nous consacrons une série d’articles à cette année unique.

La Chine réduit sa dépendance à l’égard de Washington. La monnaie chinoise, malgré ses points faibles, devient la véritable alternative au dollar, davantage que l’or, ou pour certains, que le bitcoin. Cette thèse est avancée par Charles Gave, président du conseiller financier Gavekal, sur son blog de l’Institut des libertés. La menace chinoise est-elle réelle pour le dollar? Le Covid-19 a-t-il accéléré un changement de suprématie économique?

L’année de la pandémie a renforcé la convergence économique entre la Chine et les Etats-Unis. La croissance économique chinoise a atteint 2,3% en 2020. Elle devrait s’accélérer à plus de 7% cette année. Le PIB américain s’est, lui, contracté de 3,5% durant l’année de la pandémie et devrait regagner plus de 5% cette année. Le coronavirus a aussi traduit de profondes divergences de politiques monétaires susceptibles de modifier les perspectives des monnaies et des investissements. Il a ainsi accru l’attrait du yuan.