Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Marcel Hossli, directeur de Zimmerli-
© Veronique Hoegger, Bloch Ghislaine (blg)

Lingerie

Zimmerli ouvre une première boutique en Suisse romande

L’entreprise, basée à Aarburg, réalise toute sa production depuis le Tessin

Le fabricant de lingerie suisse Zimmerli, basé à Aarburg près d’Olten, a ouvert lundi une boutique à Genève. Il s’agit d’une première incursion en Suisse romande.

Fondée en 1871, la société possède deux sites de production au Tessin d’où sortent environ 300 000 pièces par année. Chaque création est taillée et cousue à la main dans des ateliers à Colderio (TI) où travaillent 55 couturières. Dernier fabriquant de lingerie produisant encore sur sol helvétique, l’entreprise a fait le choix du swiss made. Décision qui se reflète au niveau des prix des articles. «Le premier prix pour une culotte est de 89 francs», précise Marcel Hossli, directeur de l’entreprise qui compte une clientèle à deux-tiers masculine.

Face à la cherté du franc suisse par rapport à l’euro, le groupe s’est interrogé sur une éventuelle délocalisation de la production. «Depuis le 15 janvier, nos marges ont diminué. Deux-tiers de notre chiffre d’affaires est réalisé en euro. La hausse du franc suisse a réduit nos ventes d’environ 6 à 8%, ce qui n’est pas négligeable», reconnaît le directeur de l’entreprise appartenant au holding familial Von Nordeck.

Sites de production regroupés

Toutefois, la société a décidé de continuer à produire depuis la Suisse. Les effectifs ont également été maintenus, soit au total 80 emplois. «Nous avons pris des mesures pour augmenter notre productivité. Nos deux sites de productions dans le Tessin seront regroupés» précise Marcel Hossli qui a aussi renégocié les prix des matières premières – du coton essentiellement – avec ses fournisseurs.

Enfin, la société souhaite accroître sa distribution et mieux faire connaître la marque. «Plus on produit, plus le coût par pièce diminue», explique Marcel Hossli. Le chiffre d’affaires de l’entreprise – non dévoilé – a progressé de 35% en quatre ans. Cette année, les ventes devraient rester stables. Après l’ouverture du premier magasin propre Zimmerli à la rue Saint-Honoré à Paris en 2012, la société a accru sa présence non seulement sur le marché suisse avec des boutiques en nom propre comme à Interlaken ou à Bâle mais aussi sur le marché international avec une présence à Taïpei, Macau, Moscou ou Salzbourg. La marque est présente dans plus de 45 pays et dans plus de 650 points de vente spécialisés. Depuis une année, le groupe a également développé la vente en ligne.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)