La fermeture retentissante du Swissôtel Zurich a occulté une tendance bien plus étonnante. Alors que l’établissement jetait l’éponge en automne dernier, invoquant la pandémie, une série de nouveaux hôtels ont, eux, ouvert. C’est un paradoxe: mise à genoux par la crise du covid, l’hôtellerie zurichoise se prépare néanmoins à disposer d’une offre plus large aujourd’hui qu’il y a dix-huit mois.