Le revirement survenu à Genève suite à l'arrêt du Tribunal fédéral à propos de la fumée passive (LT du 1er octobre) et ce qui s'ensuit en consternent plus d'un à Genève et ailleurs. S'il faut regretter le faux pas de la part des autorités genevoises, il faut espérer qu'il permette à d'autres cantons d'éviter une erreur analogue susceptible de retarder l'entrée en vigueur d'une loi excluant la fumée dans les restaurants et lieux analogues. Dans d'autres cantons, le vote est imminent et il importera de trouver une solution applicable dans un proche avenir pour servir la santé publique. [...]