En Europe, aux Etats-Unis et en Asie, c'est partout l'état d'urgence. La crise financière contamine l'économie réelle. Les carnets de commandes des entreprises ne se remplissent plus. Des usines mettent leurs employés au chômage technique.

Une question se pose à tous les gouvernements: comment vaincre la récession? Londres, Paris, Berlin, Madrid et Rome mettent les bouchées doubles. A l'aide de milliards, les grands Etats européens préparent des plans de relance censés donner un coup de fouet à l'activité économique.

Ces efforts sont menés en ordre dispersé, surtout au sein de la zone euro. L'introduction de la monnaie unique n'a pas donné naissance à une gouvernance économique supranationale.

La Suisse pourrait mieux s'en sortir, car sa clientèle étrangère est très diversifiée et son immobilier sain. C'est le pari fait par certains analystes interrogés par Le Temps dans un nouveau rendez-vous mensuel consacré à la conjoncture. Une page à découvrir chaque dernier mercredi du mois dans le cahier économique.