Mercredi 10 février 2021 à 11:15
En ligne

L’année 2020 a connu une baisse sans précédent des émissions de CO2 d'origine fossile (7%). Un phénomène qui s’explique par les mesures de confinement prises dans le monde pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Pour autant, selon plusieurs experts, cette chute n’aura aucune incidence réelle dans le combat mené pour sauver la planète, faute à un réel changement systémique, notamment en matière énergétique.

Selon l’OFEN, l’énergie en Suisse est consommée en grande partie sous forme de combustibles pétroliers et de carburants (50,6%), d’électricité (25,0%), de gaz (13,5%) et de bois (4,4%). Le pays est également engagé dans un processus qui l’amènera à abandonner progressivement le nucléaire.

Après avoir mobilisé plusieurs universitaires et responsables d’associations sur le sujet, c’est Christian Petit qui se prête à une discussion en ligne avec les lecteurs du «Temps». Il est directeur général de Romande Energie, premier fournisseur d'électricité en Suisse romande. La propre production de l’entreprise (20% de l’électricité fournie) est en totalité d’origine renouvelable. Elle repose sur de nombreuses installations hydroélectriques et solaires, sans oublier quelques centrales biomasse et parcs éoliens.

Découvrez les réponses à toutes vos questions ci-dessous:

  1. Question posée par Greg
    Avec l'explosion de la voiture électrique, les besoins en électricité vont exploser dans les années à venir. Comment Romande Energie va-t-elle s'assurer que cette énergie soit verte et locale? Comment et où ces voitures seront chargées? (Greg)
    Réponse donnée par Christian Petit

    La stratégie énergétique du Conseil fédéral vise à une stabilisation de la consommation d’électricité au niveau national malgré l’électrification croissante de la société. Les besoins accrus d’électricité pour la mobilité et les bâtiments seront, dans leurs prévisions, compensés par des mesures d’efficacité énergétique. Néanmoins, une augmentation de la consommation électrique suisse n’est pas à exclure et les énergéticiens suisses doivent s’y préparer.

    Romande Energie investit régulièrement dans des installations hydrauliques, solaires et éoliennes nouvelles, pour faire face à cette situation. Concernant la stratégie de construction, nous avons récemment lancé l’offre «click & charge» qui permettra aux locataires de places de parking souterraines privées, de louer une borne de recharge lors de l’acquisition d’un véhicule électrique.


  2. Question posée par Hubert
    Pourquoi ne pas exploiter les surfaces des grandes gares de triage, par exemple Denges, pour installer des panneaux solaires? Cela se fait notamment sur les toits de l'EPLF...
    Réponse donnée par Christian Petit

    Ces surfaces ne sont en effet pas encore exploitées pour de la production d’énergie. Cela provient, en grande partie, du fait qu’elles imposent des contraintes techniques et de sécurité beaucoup plus fortes que les toitures. D’autres surfaces sont envisageables, telles que le long des voies ferrées par exemple. Les évolutions techniques permettront peut-être d’équiper ces surfaces dans l’avenir.


  3. Question posée par Céline
    Je pense bientôt changer ma voiture diesel pour un véhicule électrique... Mais on me dit que, si la Suisse rejoignait les bons élèves en matière de mobilité individuelle, comme la Norvège, on serait encore plus dépendant du nucléaire ou alors de l'électricité importée produite dans des centrales à charbon. Votre conseil ?
    Réponse donnée par Christian Petit

    Selon les perspectives de la Stratégie énergétique 2050, les énergies renouvelables devraient permettre de faire face à la consommation électrique générée par les voitures électriques. Selon une étude récente du Paul Scherrer Institute en Argovie, même les voitures électriques rechargées par une électricité d’origine fossile ont un meilleur bilan CO2 qu’une voiture thermique (sur sa durée de vie complète).


  4. Question posée par Alain
    On répète comme un mantra que la transition énergétique sera créatrice d'emplois. En quelles quantités? Seront-ils intéressants? Et bien payés?
    Réponse donnée par Christian Petit

    Cher Alain, quelle belle question! Tout comme la révolution digitale, la révolution énergétique sera créatrice de nouveaux emplois avec de nouvelles compétences. Tandis que des emplois traditionnels disparaîtront. Est-ce que la balance sera positive en termes de création d’emploi? Il est trop tôt pour le dire.


  5. Question posée par pascal
    Le stockage de l'électricité reste le maillon faible technologique de la transition énergétique. A quand des batteries vraiment performantes à des prix abordables? Un possible game changer?
    Réponse donnée par Christian Petit

    Le prix des batteries est en très forte et constante baisse et nous devrions assister, d’autre part, à une augmentation rapide de la capacité et de l’autonomie de ces batteries. Elles devraient alors pouvoir contribuer à la décarbonisation non seulement de la mobilité, mais aussi des bâtiments. Mais n’oublions pas que nous avons en Suisse les plus grosses batteries d’Europe avec nos lacs de barrage qui de plus n’ont pas les mêmes inconvénients écologiques.


  6. Question posée par Audrey
    On parle de plus en plus du recours à l'hydrogène vert mais tel qu'exploité actuellement, cette source d'énergie offre encore un rendement faible. Pensez-vous qu'il pourrait y avoir un potentiel à exploiter dans les années à venir ou les sources d'énergie solaire, hydraulique et éolienne suffiront à satisfaire à la Stratégie énergétique 2050 de la Suisse?
    Réponse donnée par Christian Petit

    Le rendement de l’hydrogène vert va augmenter constamment par l’évolution technologique et l’explosion des volumes produits. Nous sommes donc confiants que l’hydrogène vert trouvera sa place dans l’éventail des solutions du futur.


  7. Question posée par Mox
    Sur quels points les énergéticiens peuvent-ils s’améliorer dans les années à avenir pour protéger la planète? Sur quels points pensez-vous avoir fait des efforts?
    Réponse donnée par Christian Petit

    Nous devons réussir à mobiliser davantage les acteurs de l’immobilier, les communes et les particuliers à mettre en œuvre des mesures concrètes pour supprimer les sources d’énergies fossiles utilisées par les bâtiments et pour accélérer le rythme des rénovations. Pour ce faire, les énergéticiens doivent mieux communiquer et doivent développer des solutions clés en main, facilitant le passage à l’acte. C’est ce que vient d’essayer de faire Romande Energie en lançant sur le marché un calculateur en ligne pour les clients motivés par l’achat d’une pompe à chaleur. Un calculateur permettant la remise d’un devis en 6 minutes environ.


  8. Question posée par Sarah
    Vous produisez, je crois, votre électricité de manière propre en Suisse - sachant que l’énergie importée ne l’est pas forcément. Une énergie 100% propre en Suisse est-elle envisageable? Comment? Dans combien d’années?
    Réponse donnée par Christian Petit

    Depuis le 1er janvier 2021, Romande Energie ne commercialise plus que de l’électricité 100% certifiée renouvelable pour ses clients particuliers. Tant que la Suisse continuera à devoir importer de l’électricité en hiver, nous ne pourrons pas garantir au niveau du pays, une énergie 100% propre. C’est pourquoi, il est indispensable de construire des installations de production d’énergie fonctionnant en hiver comme l’éolien et, dans une moindre mesure, le solaire. Et à l'avenir, il faudra compléter ces dispositifs par des capacités nouvelles de stockage permettant d’éviter des importations lors de pics de consommation.


  9. Question posée par Laura
    Comment vous positionnez-vous face à des discours prônant la décroissance, et donc une baisse de la consommation énergétique?
    Réponse donnée par Christian Petit

    L’histoire et l’état actuel de la planète nous montrent que la croissance économique a un prix exorbitant en termes d’impact sur notre environnement. Il faudra donc que l’on trouve un moyen de vivre dans les limites biophysiques de la planète. Il faudra donc une baisse de la consommation des énergies fossiles qui devront être remplacées, pour partie, par des énergies renouvelables, et de l'autre par de l’efficience énergétique.


  10. Question posée par Véronique
    Un avis concernant la sortie du nucléaire en Suisse d’ici 2050? La France semble opter pour une stratégie différente, même si le pays a annoncé la fermeture de plusieurs réacteurs...
    Réponse donnée par Christian Petit

    Par le vote du peuple suisse en 2017, qui a acté de la sortie du nucléaire, nous nous sommes objectivement compliqués la feuille de route pour une décarbonisation totale du pays. Cette décision était néanmoins compréhensible compte tenu du contexte émotionnel créé par la catastrophe de Fukushima. Compte tenu de ce contexte, nous allons devoir déployer plus d’énergies renouvelables encore que nos voisins français, ce qui est actuellement long et fastidieux compte tenu des processus de recours très larges, propres à la démocratie directe.


  11. Question posée par Ivan
    Vous installez des «smart meters» chez les consommateurs, mais ceux-ci n'ont pas accès aux données ainsi collectées. A quand une interface permettant aux clients d'avoir des informations sur leurs consommations en temps réel? Connaissez-vous les solutions de désagrégation de données et analyse de courbes de charge? Est-ce une solution envisagée par Romande Energie pour favoriser les changements de comportement des consommateurs?
    Réponse donnée par Christian Petit

    Nous sommes au tout début du déploiement des compteurs intelligents et ceux-ci permettront bien évidemment aux clients d’avoir accès à leur courbe de consommation. Nous mettons actuellement en place tous les systèmes qui permettront de garantir une totale anonymisation des données lorsque nous aurons besoin de celles-ci pour optimiser l’utilisation du réseau électrique.


  12. Question posée par Bernard
    Quelques conseils simples auxquels on ne pense pas forcément pour réduire efficacement sa consommation d’énergie?
    Réponse donnée par Christian Petit

    Le Suisse émet en moyenne 14 tonnes de CO2 par an, principalement par sa mobilité à base de carburant fossile, par sa consommation de chauffage à base de mazout ou de gaz et par l’acquisition de nombreux biens de consommation. Pour réduire simplement sa consommation énergétique, on peut donc opter pour de la mobilité douce (marche, vélos, transports publics), réduire son chauffage de 1°(qui permettra d’économiser 7% d’énergie pour une habitation standard) en hiver et privilégier les activités sociales et l’achat de produits locaux.


  13. Question posée par Machiavelus helveticus
    Soyons réalistes: à quand le retour de l’énergie nucléaire?
    Réponse donnée par Christian Petit

    Cher Machiavelus helveticus, je ne crois pas au retour du nucléaire en Suisse compte tenu de la votation claire du peuple en 2017. Par contre, si la consommation électrique devait augmenter plus que prévu et si le déploiement des énergies renouvelables devait trop tarder, nous ne pouvons pas exclure le recours temporaire à des centrales thermiques à gaz.


  14. Question posée par Ivan
    Si l'on part du postulat de remplacer toute énergie fossile (chauffage, cuisinières, transports, etc.) par de l'électrique provenant d'un mix solaire, éolien et hydraulique. Le fait de construire et rapatrier toutes ces infrastructures et nouveaux appareils ne serait-il pas encore pire en termes d'émissions si l'on tient compte de toute la chaîne?
    Réponse donnée par Christian Petit

    Il est clair que le meilleur kWh est celui qui n’est pas consommé ou qui n’a pas besoin d’être produit. Aucune installation de production d’énergie est neutre en émission carbone. Il s’agit donc de choisir entre deux maux le moindre. En l'occurrence, un mix solaire-éolien-hydraulique-géothermie est nettement préférable au statu quo actuel à base d’énergie fossile. Cela non seulement en termes d’émission de CO2, mais aussi pour améliorer la qualité de l’air que nous respirons.


  15. Question posée par Patrick
    Que pensez-vous du plan Climat de la Ville de Lausanne?
    Réponse donnée par Christian Petit

    Le plan climat de la Ville de Lausanne est un signal fort envoyé aux citoyens pour décrire le monde dans lequel nous entrons. Une récente étude réalisée par l'UNIL à l’intention du canton de Genève va encore plus loin et confirme que nos modes de vie et de consommation vont vraiment devoir changer. Il est à parier que ce type d’initiative va se multiplier à l’avenir dans d’autres communes et régions de Suisse.


  16. Question posée par Marc
    Quelle est la part d’énergie de type fossile ou nucléaire utilisée sur les ouvrages hydroélectriques pour pomper la nuit afin de remplir les lacs? Pourquoi cette part n'est-elle pas représentée sur les chiffres de production électrique de la Romande Energie? N'est ce pas un trompeur pour l'utilisateur final?
    Réponse donnée par Christian Petit

    Effectivement, une part de nucléaire est actuellement nécessaire pour remonter l’eau des barrages pour turbiner celle-ci, à l’avenir ce nucléaire devrait être abandonné et remplacé par de l’énergie d’origine renouvelable.


  17. Question posée par Patrick
    Quel est, selon vous, le potentiel de l'hydrogène pour la mobilité? Dans d'autres domaines? Le buzz actuel est-il trompeur?
    Réponse donnée par Christian Petit

    Il est indéniable que l’hydrogène jouera un rôle clé dans la décarbonisation de notre mobilité. La tendance actuelle privilégie l’électricité  pour les véhicules légers et l’hydrogène pour les véhicules lourds et les transports maritimes. Un autre domaine d’application que Romande Energie investigue actuellement, est l’utilisation d’hydrogène comme source de stockage d’énergie au pied des immeubles, afin de pallier à l’intermittence des panneaux solaires (saisonnalité).


  18. Question posée par L
    Y a-t-il un risque de dépendance croissante de la Suisse vis-à-vis de l'électricité produite dans des centrales à charbon à l'étranger?
    Réponse donnée par Christian Petit

    Je ne crois pas, si nous suivons la feuille de route du Conseil fédéral sans perdre de temps.


  19. Conclusion
    Réponse donnée par Christian Petit

    Merci à toutes et tous de vos nombreuses questions qui montrent à quel point le sujet passionne. Je vous invite à poursuivre le dialogue avec nous sur notre plateforme Déclics accessible sur Facebook. Nous sommes tous source d’énergie! Christian