Mercredi 29 avril 2020 à 11:00
En ligne

A 39 ans, Pascal Meyer est à la tête de QoQa.ch, l’un des plus gros acteurs du marché suisse de l’e-commerce. Une plateforme née en 2005 dans un garage de La Tour-de-Peilz dont le concept est simple: une offre à prix cassé durant seulement 24 heures et avec un stock limité. L’occasion de faire de bonnes affaires et aussi le buzz en proposant une Tesla à 50%, des abonnements annuels chez Swiss vers n'importe quelle destination en Europe pour 299 francs, ou en annonçant l’acquisition en crowdfunding d’un Picasso.

Mais comment fonctionne réellement cette plateforme? Quel est son modèle économique? En quoi la communauté du site, les QoQasiens, est-elle un levier important pour la plateforme? Quels sont les prochains projets de Pascal Meyer? Sa vision du commerce en ligne? Quid de l'arrivée d'Amazon en Suisse?...

Pour en discuter, nous avons ouvert le débat avec Pascal Meyer. Découvrez ses réponses ci-dessous:

 
  1. Question posée par Madjo :
    Le Covid-19 pour QoQa, une opportunité supplémentaire pour augmenter le chiffre d’affaires et le nombre de loutres? Bonne journée à toutes les loutres.
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 11:44
    Si les chiffres sont effectivement un peu plus hauts que d’habitude, ce n’est rien par rapport à des sites catalogues qu’on retrouve outre-Sarine. Nous n’avons pas recruté 300 personnes en logistique, loin de là! Chez nous, ça a surtout été l’occasion pour la moitié de la boîte de bosser sur le projet DireQt, décidé en 2 secondes et monté en quelques jours! Et aujourd’hui, les millions de francs de chiffres d’affaires qui sont partis - uniquement - chez les petits commerçants, sont pour moi une plus grande source de fierté que n’importe quelle augmentation du bénéfice de QoQa.

  2. Question posée par Elsa :
    Quelles sont vos relations avec Tesla, Rolex et d’autres marques de ce type? J’ai parlé avec un membre d’une entreprise, il n’était pas franchement content... Vous ont-ils pardonné?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 11:39
    Le plus important pour nous est que les personnes ayant acquis ces produits soient enchantées. Elles n’auraient certainement pas réussi à les acquérir sans bénéficier d’une de nos offres anniversaires.

  3. Question posée par Jérome :
    Quid des Rolex? Vous aviez réussi à mettre la main sur un paquet de nouvelles Rolex authentifiées mais introuvables sur le marché. Comment aviez-vous fait et quand le referez-vous?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 11:38
    Ahahahha, c’est vrai que pour certaines opérations de ce type, on nous en parle encore, mais rien de prévu à ce niveau-là pour le moment.

  4. Question posée par Jérémy :
    Comment faites-vous pour gérer les pics de trafic durant les grosses offres ?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 11:38
    C’est une excellente question. Nous revoyons notre infrastructure fréquemment et avons mis au point divers systèmes pour absorber ces fameux pics. Mais parfois, même en prévoyant le maximum, on se rend compte qu’il y a quelque chose qu’on n’avait pas prévu. Mais c’est quelque chose de très intéressant et très passionnant. Heureusement, nous avons équipe interne ultra investie et très créative au niveau développement qui trouve toujours une parade pour que ce soit opérationnel ;-)

  5. Question posée par Alois :
    Comment gérez-vous vos relations avec de grandes entreprises? Vous avez une approche très décontractée qui clive complètement avec le discours et les personnes à la tête de certaines, mais qui veulent néanmoins proposer vos produits sur votre plateforme.
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 11:34
    C’est parfois laborieux (surtout quand on leur suggère de ne pas entrer dans nos bureaux avec leur cravate) :-) 

    Mais ils se détendent vite et comprennent qu’on est peut-être décontractés mais très sérieux dans l’exécution. Mais je dois avouer que parfois c’est un peu compliqué et certaines nous prennent pour des fous ;-)

  6. Question posée par Hervé :
    L’arrivée d’Amazon vous fait-elle peur?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 11:34
    Non. Je pense que l’arrivée d’Amazon va foutre un coup de pied dans la fourmilière et va faire sortir beaucoup de commerçants de leur zone de confort. Donc c’est une très bonne chose pour le consommateur final.

  7. Question posée par Sébastien :
    Comment fonctionnez-vous actuellement à QoQa? Vous travaillez tous en télétravail? Quid de la logistique?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 11:33
    Tout le monde est effectivement en télétravail sauf notre équipe logistique qui a dû se réorganiser complètement afin de respecter toutes les normes sanitaires. C’est un gros challenge pour une petite structure comme nous, mais grâce à une équipe formidable, nous avons rapidement pu mettre en place des mesures qui nous ralentissent, mais qui permettent tout de même d’avancer.

  8. Question posée par Lea :
    Vos pratiques commerciales font du mal au petit commerce. Seriez-vous d'accord de passer dans un commerce de détail le jour où vous vendez un produit: par exemple une paire de chaussures et voir vos clients venir essayer pour connaître leur taille et ensuite l'acheter chez vous? Je vous invite à le faire afin que vous voyiez la frustration.
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 11:31
    On fait seulement une offre par jour justement pour éviter ce genre de dérives, qui ne sont pas du tout dans nos valeurs. C’est d’ailleurs pour cela que je ne souhaite pas que QoQa devienne un jour un site d’e-commerce comme les autres, avec un catalogue et des prix bas permanents. Chez QoQa, on redirige très souvent des membres de notre communauté dans les magasins locaux lorsqu’ils nous demandent un modèle spécifique que nous avons vendu auparavant.

  9. Question posée par Fabien :
    Pourquoi tant de haine envers les personnes qui ne boivent pas, ne fument pas, ou préfèrent les haricots à la viande? Je rigole bien sûr, mais vous avez plusieurs fois soutenu privilégier des gros buveurs dans vos processus de recrutement... (Xavier)
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 11:16
    Derrière cette boutade, on veut juste dire que le côté social et humain de la personne est méga important. Mais je te rassure, le taux de végétariens a fortement augmenté dans l’entreprise! Et j’ai découvert de super recettes de cocktails sans alcool grâce à notre blogueur culinaire!

  10. Question posée par Nathalie :
    Quel est votre meilleur souvenir depuis le début de votre aventure QoQa? Et le pire?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 11:15
    Il y a beaucoup de merveilleux souvenirs! Je dirais que l’aide que nous avons pu offrir à certaines associations représente à chaque fois un souvenir inoubliable: je pense notamment au Solidariday (que nous avons lancé le jour du Black Friday) avec plusieurs associations présentées sur tous nos sites. L’élan de solidarité de la communauté m’avait vraiment épaté et conforté dans l’idée que les 600 000 QoQasiennes et QoQasiens pouvaient être solidaires et prêts à participer à ce genre d’opération. Mais je continue à créer de nouveaux souvenirs, avec des projets chaque fois encore plus fous comme le PiQasso, ou encore notre futur QG. Le meilleur reste toujours à venir!

  11. Question posée par Joe :
    Où est actuellement le Picasso? Comment ça se passe pour acheter un tel objet, et à qui l’avez-vous acheté? Comment a réagi la famille de Picasso quand ils ont appris votre démarche?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 11:14
    Le Picasso est actuellement aux Ports francs de Genève. Il vient tout juste de quitter le centre Paul Klee de Berne où il était exposé. Nous avons eu contact avec Claude Picasso qui a adoré la démarche de démocratisation du monde de l’art et de l’expérience créée autour de l'œuvre.

  12. Question posée par Julie :
    La crise du coronavirus - et la crainte de la population de se masser à nouveau dans les centres d'achats - est-elle une aubaine pour l'e-commerce?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 11:11
    Je pense surtout que ça a été une aubaine pour certains grands acteurs principaux de l’e-commerce. Mais j’ai l’impression que les gens vont vite reprendre leurs habitudes et que ça va rester un effet lié uniquement à la crise.

  13. Question posée par Lea :
    Vous avez des nouvelles de la personne qui a obtenu sa Tesla via votre site?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 11:08
    Il s'agissait de plusieurs personnes. Certains nous contactent en passant nous dire bonjour (car ce sont de fidèles membres de la communauté). D’autres habitent un peu loin.

  14. Question posée par Sophie :
    Vous avez lancé des bars, de mémoire à Genève et Lausanne, en crowdfunding. Où en sont ces projets? Avez-vous un intérêt éventuel pour lancer des initiatives autour du crowdfunding immobilier?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 11:07
    Nous n’avons pas lancé des bars, mais nous avions accompagné au niveau digital la société qui s’est lancée dans cette aventure (car nous sommes proches). Nous avons un peu étudié le crowdfunding immobilier, et c’est un sujet qui nous intéresse, mais qui est très complexe.

  15. Question posée par Fabrice :
    Quel est le levier le plus fort pour ramener des clients vers QoQa.ch? Plutôt les réseaux sociaux? Les newsletters? Le mobile?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 11:07
    Le levier le plus fort est clairement le mobile au travers de notre application mobile.

  16. Question posée par Zorro :
    Comment choisissez-vous la tranche horaire de la mise en vente de vos produits?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 11:04
    C’est quelque chose de très historique. Au moment où j’ai lancé QoQa, je travaillais comme «IT Manager» dans une boîte à dimension internationale. De ce fait, l’heure qui m’arrangeait le plus était minuit. Mais à présent, seuls QoQa et Qwine démarrent à minuit et les autres verticales démarrent à midi.

  17. Question posée par Leo :
    Durant la crise du Covid-19, vous avez lancé DireQt, la plateforme de soutien aux petits commerçants, pour quel succès?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 11:00
    Notre objectif était uniquement d’aider les petits commerçants. C’est une opération qui nous coûte très cher en ressources, en énergie et financièrement. Le succès est surtout là pour les commerçants. Nous sommes aujourd’hui à près de 5 millions de francs de chiffre d'affaires pour les commerçants, c’est unique en Suisse. Nous avons à ce jour un peu moins de 5000 commerçants présents sur la plateforme.

  18. Question posée par Vero :
    Avez-vous un rêve entrepreneurial que vous aimeriez réaliser un jour?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 10:59
    J’en ai beaucoup! Mon rêve ultime serait de pouvoir offrir l’accès à la propriété à des familles qui n’auraient pas les moyens en mutualisant plusieurs coûts et en créant un quartier propre, écologique, accessible avec une mutualisation de certains espaces. Je suis certain qu’on peut y arriver!

  19. Question posée par TN :
    Comment avez-vous réussi à créer la communauté QoQa qui suit vos offres avec autant de ferveur? Est-elle en croissance continue? D'avance merci de vos réponses. (TN)
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 10:58
    Pour créer une communauté telle que celle de QoQa, ça passe par plusieurs étapes. La première est le respect de chaque message qui est posté et de prendre le temps d’y répondre honnêtement. Il faut aussi admettre lorsque vous avez «merdé». Et surtout être à l’écoute! L’écoute est la clé pour construire une communauté! Ecouter, répondre et agir! 

  20. Question posée par z :
    QoQa ne devrait-il pas proposer des investissements du type crowdfunding pour d'autres projets ou entreprises? QoQa comme catalyseur de la création d'autres entreprises...
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 10:53
    C’est une très bonne idée! Nous planchons sur un projet similaire, mais je ne peux encore rien dire ;-)

  21. Question posée par :
    Etes-vous aujourd’hui satisfait des délais de livraison que vous proposez à vos clients? Quelles sont vos relations avec La Poste? (Marie)
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 10:53
    Nous ne sommes jamais satisfaits de nos délais de livraison :-) Blague mise à part, pour avoir expérimenté le système postal dans d’autres pays, je trouve que La Poste en Suisse fait un travail remarquable! Mais nous travaillons en collaboration étroite avec La Poste et d’autres partenaires pour essayer d’offrir d’autres options de livraison. Mais en général, nous livrons en moyenne nos produits avec un délai de 4 jours ouvrables (même si nous indiquons un délai parfois plus long). 

  22. Question posée par Adrien :
    QoQa.ch a-t-il vu son chiffre d'affaires augmenter durant le confinement?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 10:52
    Oui, le chiffre d’affaire a évolué durant cette période. Même si c’est nettement moins important que des sites qui proposent des milliers de produits. Nous avons senti une augmentation de la demande liée au fait que les gens ne voulaient pas se déplacer. Nous avons aussi adapté notre offre en aidant certains commerçants locaux qui se retrouvaient avec de grands stocks de légumes, de graines ou de plantes. 

  23. Question posée par Julie :
    Comment sélectionnez-vous les produits que vous mettez en vente sur QoQa? Généralement, vous recevez combien de propositions pour un seul produit?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 10:50
    C’est un travail assez varié. Nous recevons beaucoup d’offres de la part de certaines marques et nous avons aussi beaucoup de suggestions de la part de notre communauté. Donc il est difficile d’estimer le nombre de propositions pour un seul produit.

  24. Question posée par Curiosity :
    MERCI pour votre engagement concret! Quels sont vos rêves et projets pour poursuivre votre action?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 10:49
    J’imagine que vous parlez de la plateforme direQt qu’on vient de lancer pour aider les petits commerçants? Mon rêve serait que les consommateurs n’oublient pas qu’ils ont un tas de petits commerçants non loin de chez eux qui font, la plupart d’entre eux, un travail et un produit magnifiques avec passion et beaucoup d’amour!

  25. Question posée par Kleo :
    Comment expliquez-vous la mauvaise expérience que vous avez eue en tentant de vous lancer en France? Quels sont les risques à développer QoQa en Suisse alémanique?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 10:47
    Concernant la France, c’est effectivement un autre pays avec une autre mentalité. Notre expérience a été intéressante, mais clairement catastrophique. C’est en faisant une expérience dans un pays autre que la Suisse qu’on se rend compte à quel point notre pays fonctionne très bien! En France, nous avons eu beaucoup de problèmes administratifs… Ce pays est fou au niveau de son administration et son système (à mon sens) ne favorise pas l’engagement du personnel! C’est triste pour les Français car il y a tellement de gens compétents qui se heurtent eux aussi à ces problèmes d’administration...

  26. Question posée par Jeo :
    Que pouvez-vous répondre à cette polémique par rapport à un produit qui était proposé nettement moins cher sur AliExpress que son prix de vente sur QoQa? J’étais assez déçu de découvrir cela. Sommes-nous face à du dropshipping?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 10:44
    Non, nous ne pratiquons pas de dropshipping chez QoQa. En fait, nous vendions le produit original et breveté qui n’a rien à avoir avec les copies qu’on trouve sur des sites chinois à quelques francs. Le produit est bien différent par l’alliage utilisé et par la finition (son usinage). Mais c’est notre erreur, car si vous avez eu ce sentiment, c’est que nous n’avons pas assez bien communiqué sur le fait que ce produit n’avait rien à voir avec de bêtes copies. Du reste, notre prix d’achat était 8 à 10x plus élevé qu’une simple copie...

  27. Question posée par Julie :
    Bonjour, comment voyez-vous l’avenir des petits commerces avec la difficulté de concurrencer les grands sites en ligne, quand on voit par exemple qu’Amazon ouvre des librairies, ce qui est assez cynique après avoir écrasé ce business?
    Réponse donnée par Pascal Meyer à 10:43
    L’avenir des petits commerces va passer par le conseil et l’expertise. Je crois qu’il y a une vraie opportunité pour les petits commerces de proximité. Ce qu’il faut cibler absolument, c’est: quels sont les besoins du consommateur? Si c’est une livraison à domicile (pour des questions de facilité), il faut s’adapter et la proposer.
    Je ne pense pas qu’il faille se positionner en frontal face à de tels acteurs. Je pense sincèrement qu’il faut être à l’écoute du consommateur pour lui offrir un service adéquat et bien meilleur qu’une commande «simple» en ligne. Les consommateurs sont prêts à payer plus s’ils ont le service qui l’accompagne. 

  28. Conclusion
    Il reste encore évidemment pleins de questions sur ce que cette situation nous réserve, bien malin celui ou celle qui peut deviner ce qui nous attend! Merci pour vos questions honnêtes et franches, vos compliments et vos remarques. QoQa n’en serait pas là sans vous!