Les manufactures horlogères et entreprises de sous-traitance ont connu une année 2020 éprouvante marquée par la pandémie de Covid-19. Alors que les exportations suisses ont connu un net recul de 28,3% sur les 11 premiers mois de l'année précédente, les effectifs horlogers ont chuté de quelque 2,6% sur un an à fin septembre 2020. Dans une industrie fortement dépendante des marchés étrangers, la Convention patronale de l’industrie horlogère suisse craint une poursuite de cette tendance en 2021, en raison de l'incertitude quant à l’évolution de la situation sanitaire.

Pour en parler, nous avons mobilisé Olivier R. Müller. Après avoir travaillé au cœur de plusieurs prestigieuses maisons horlogères, il conseille aujourd'hui des marques horlogères institutionnelles ou de niches dans leur stratégie marketing. Il anime également le blog «Le sablier» sur le site du «Temps». Voici ses réponses à vos questions: