Mercredi 2 décembre 2020 à 18:00
En ligne

Rédaction d'un script, tournage, montage, post-production: plusieurs étapes précèdent la diffusion d’une production vidéo. Au coeur de ce processus, un véritable travail de narration.

Pour le détailler, nous avons mobilisé Simon Gabioud, journaliste, vidéaste et réalisateur pour «Le Temps». Au cours d'une conférence vidéo, il a détaillé la méthode employée pour la réalisation de «Paysan du ciel», un court métrage de 10 minutes, récompensé du Prix du public du Festival international du film alpin des Diablerets, du Prix du meilleur court-métrage au OtherMovie Lugano Film Festival ou encore une place parmi la sélection officielle aux Journées de Soleure.

Le PDF de la présentation est accessible jusqu'au 2 janvier 2021 en cliquant ici.

Voici aussi ci-dessous une sélection de réponses à vos questions:

  1. Question posée par Nathalie
    Est-il possible de réaliser un film au smartphone?
    Réponse donnée par Simon Gabioud à 17:15

    Oui et non. Aujourd'hui, les fabricants de smartphones ont réalisé d'énormes progrès en matière de vidéo (stabilité, qualité, etc). C'est (beaucoup) mieux qu'avant, mais pas suffisamment pour remplacer les caméras professionnelles. Pourquoi? Le matériel largement utilisé dans le milieu (Sony FS5, FS7) possèdent des capteurs, des modes ralenti ultra-performant, des filtres intégrés (ND), des plages dynamiques, et j'en passe. Autant de fonctionnalités essentielles à la réalisation d'un film de qualité professionnelle. Et puis, reste la question du son. Vous serez (trop) vite limités avec un smartphone.


  2. Question posée par Julien
    Combien de rushs pour réaliser un documentaire de 5 minutes?
    Réponse donnée par Simon Gabioud à 17:15

    Tout dépend de votre projet et du temps à disposition. Plus on va tourner, plus on aura de chances de capter des instantanés, des moments inattendus, et donc plus on aura de choix, à l'étape du montage. Mon conseil: tournez, tournez et tournez. Le seul risque: faire le deuil de certaines séquences. Ce qui est un moindre mal. Pour «Paysan du ciel», par exemple, environ 150 gigas d'images ont été tournées. Ce qui correspond à plusieurs heures de rushs pour, au final, 10 minutes de vidéo montées.


  3. Question posée par Alice
    Quand on filme des témoignages, j’imagine que ceux-ci ne vont pas toujours dans la direction qu’on pensait. Dans quelle mesure faudrait-il éditer ces sections (les enlever)?
    Réponse donnée par Simon Gabioud à 17:16

    C'est important de se laisser surprendre lors de l'interview. Le protagoniste va très certainement dire des choses attendues et d'autres plus inattendues qui feront, au final, l'originalité des propos. Mais il faut aussi revenir à votre storyboard et à vos questions préparées et anglées, qui font le fil rouge de votre projet.


  4. Question posée par Kleo
    J'aimerais réaliser un premier film, mais j'ai du mal à trouver les plans à utiliser. Comment faire? Où s'inspirer?
    Réponse donnée par Simon Gabioud à 17:18

    Visionnez un maximum d'exemples de films. Des courts métrages, des longs métrages, des documentaires, des fictions... Plus vous vous inspirerez, meilleur vous serez lors du tournage et, plus globalement, lors de la réalisation de votre projet. Soyez aussi imaginatif et inventif: n'hésitez pas à tester différents types de plans (fixes, travellings, etc) et des angles de prises de vue inattendus (plongée, contre-plongée). C'est ce qui fera, peut-être, la différence à la fin.


  5. Question posée par Lionel
    Quel drone conseilleriez vous pour commencer?
    Réponse donnée par Simon Gabioud à 17:23

    La référence aujourd'hui est très clairement la marque DJI. Je conseillerais un drone de type DJI Mavic Air. Un objet à la fois léger (500 grammes) et compact, mais avec une qualité d'image largement suffisante pour un premier film.


  6. Question posée par Hervé
    Faut-il opter pour des objectifs fixes ou des zooms pour réaliser de la vidéo?
    Réponse donnée par Simon Gabioud à 17:23

    Question vaste! De manière générale, les objectifs à focales fixes (50mm, 21mm etc) ont un rendu optimal à cette focale. Mais un zoom (24-70mm, 70-200mm, par exemple) offre plus de confort au moment du tournage. 


  7. Question posée par Beron
    Faut-il filmer en 4K?
    Réponse donnée par Simon Gabioud à 17:35

    Pas forcément. Pourquoi? L'écrasante majorité des vidéos sont aujourd'hui diffusées en 1080p (Full HD) sur des plateformes comme Vimeo, Youtube, Facebook, etc. Inutile, de ce point de vue, de filmer en qualité supérieure à 1080p. En revanche, filmer en 4K nous permettra de zoomer dans l'image, lors de l'étape du montage, sans perdre en qualité. Mais attention, la 4K est très gourmande en capacité de stockage.


  8. Question posée par Jean
    Comment trouver une idée pour réaliser un film documentaire?
    Réponse donnée par Simon Gabioud à 17:35

    Tout dépend de vos affinités, de vos connaissances et de vos intérêts. De manière générale, plus on connaît une thématique, meilleur sera le résultat et plus grand sera le plaisir ressenti. Choisissez un sujet à la fois original (qui n'a pas été fait ou, du moins, pas sous votre angle) et d'intérêt public. Pensez également à votre audience: qui voulez-vous toucher avec votre film?


  9. Question posée par Cristina
    Quel logiciel de montage peut être utilisé sur smartphone?
    Réponse donnée par Simon Gabioud à 17:37

    Il en existe pléthore. iMovie est très bien pour débuter (iPhone). Adobe Premiere Rush ou Lumafusion sont également très pratiques. Ces logiciels sont didactiques et donc pensés pour les débutants. Mais vous serez rapidement limité si vous souhaitez vous lancer dans un montage complexe. Sans parler du confort: monter votre projet demandera des heures de travail. Autant privilégier des logiciels plus complets et travailler sur un moniteur externe ou, au moins, un écran d'ordinateur.


  10. Question posée par Bass
    Comment avez-vous financé votre projet?
    Réponse donnée par Simon Gabioud à 17:58

    Etant salarié de la rédaction d'un média, j'ai réalisé ce projet dans le cadre de mon travail. Les frais ont donc été supportés par le journal, et en partie par la RTS (partie «archives»). Pour financer votre projet, vous devez monter un dossier complet, dans lequel vous détaillerez votre pitch, vos ambitions et le soumettre à différents producteurs et diffuseurs.


  11. Question posée par ThomasduBlick
    A quel point avez-vous adapté votre documentaire (ton, format...) au média sur lequel vous comptiez le diffuser? Feriez-vous les choses différemment si c’était pour un autre média?
    Réponse donnée par Simon Gabioud à 18:15
     
    Je n'ai subi aucune pression de la part du «Temps» pour réaliser ce court métrage. La rédaction en chef m'a fait entièrement confiance. Mais il est clair que la manière de réaliser les vidéos (et les formats) varie selon les stratégies éditoriales des médias. Comme c'est le cas pour les articles.
     

  12. Question posée par Robin
    Comment faire pour s'y retrouver parmi tous les fichiers sons et vidéos qui sont produits lors du tournage?
    Réponse donnée par Simon Gabioud à 18:30

    Dans un premier temps, il est primordial de vous montrer organisé et de tout classer. Faites des dossiers: par scènes, par lieux, par dates. A chacun sa méthode. Puis prenez bien le temps de tout regarder pour choisir les meilleurs moments et ne retenir que les scènes les plus fortes, les plus belles, les plus intimes ou les plus drôles. Même si vous êtes impatient de débuter le montage, montrez-vous patient. Le jeu en vaudra la chandelle.


  13. Question posée par Mélanie
    Est-ce que vous restez fidèle à 100% à votre storyboard lorsque vous partez filmer?
    Réponse donnée par Simon Gabioud à 18:35

    Non, jamais à 100%. Certes, plus un storyboard est détaillé, plus confortable seront le tournage et le montage. Mais laissez-vous surprendre par des scènes que vous n'aviez pas imaginé, des ambiances particulières, des récits inattendus, des aléas qui donneront une part de spontanéité à votre production. Le storyboard est surtout là pour que vous ne vous égariez pas de votre fil rouge.


  14. Question posée par jean-pierre
    Quel conseil donneriez-vous à un débutant pour produire son film?
    Réponse donnée par Simon Gabioud à 18:36

    De s'inspirer de films et de documentaires que vous aimez. Essayez de comprendre pourquoi ces productions vous ont marquées. Et tentez, à votre tour et avec votre «patte» (c'est très important), de faire de même. Surtout, choisissez une thématique qui vous passionne. Plus on prend du plaisir, meilleur sera le résultat.


  15. Question posée par Patrick
    Est-ce indispensable pour un rendu spectaculaire de filmer en 48, voire 60 images secondes? Merci ;-)
    Réponse donnée par Simon Gabioud à 19:06

    Non. En fait, tout dépend de la finalité. Si vous souhaitez diffuser votre vidéo sur le web (Youtube, Vimeo, Facebook), peu importe la vitesse: 24, 25, 30, 60 ou plus, tout ira. Sauf cas exceptionnels (lumière néon, par exemple). Si vous visez une diffusion à la télévision, alors il faudra opter pour du 25 images/secondes. Enfin, pour faire des ralentis fluides et de qualité, je conseille de passer en 120, 200 voire 400 images/seconde. Mais attention, toutes les caméras ne le permettent pas forcément.