On savait de longue date que la Dampfzentrale était un écrin de qualité, mais on avoue rester tout à fait mesmérisé par le programme qu'elle annonce pour l'édition 2014 de Saint Ghetto, l'un de ses festivals maison. Parvenir à réunir en à peine trois jours des optiques musicales aussi diverses que le metal profond de Triptykon (sa 22), l'ambient abrupte de Ben Frost (ve 21), le pointillisme électronique d'AtomTM (je 20) ou les musiques brutes (comme on parle d'art brut) si différentes entre elles de Sudden Infant (ve 21) ou de Dean Blunt (sa 22) tient autant du tour de force que de cette bienheureuse inconscience qui se donnerait pour but de promouvoir la découverte, l'ouverture et la qualité. Assurément, un des grands rendez-vous de cet automne…