Les gladiateurs étaient avant tout végétariens

Archéologie Leur régime décrypté

Les gladiateurs de l’époque romaine symbolisent la force et le courage. Des qualités qui, du point de vue alimentaire, sont souvent associées à la viande. Et pourtant: les héros des arènes se nourrissaient surtout d’aliments végétariens et buvaient une potion à base de cendres, d’après des scientifiques des Universités de Berne et de Vienne.

Selon certaines sources historiques, ces combattants suivaient un régime spécial à base de haricots et de céréales. Des écrits corroborés par les travaux des chercheurs des capitales suisse et autrichienne. Ces derniers ont examiné des os datant du IIe et du IIIe siècle et provenant d’un cimetière de gladiateurs de l’antique cité romaine d’Ephèse, vaste cité qui comptait plus de 200 000 habitants, sur le territoire de l’actuelle Turquie. «On pourrait de prime abord supposer que les gladiateurs ont ingurgité de grandes quantités de viande», fait remarquer Sandra Lösch, de l’Institut de médecine légale de l’Université de Berne.

Potion de cendres

Mais les scientifiques n’ont constaté aucune différence entre leur nourriture et celle de la population normale. En revanche, le taux de strontium mesuré dans leurs os s’avère nettement plus élevé. Une différence due à une consommation accrue de minéraux via une source de calcium riche en strontium.

La littérature évoque également une boisson à base de cendres, qui faisait office de fortifiant pour les combattants. Cette potion a bel et bien existé, affirment les chercheurs.

«Les cendres végétales étaient avalées pour renforcer le corps après l’effort et favoriser la guérison du squelette», explique le directeur de l’étude, Fabian Kanz, de l’établissement autrichien. D’après lui, la forte présence de strontium dans leurs os s’expliquerait par l’absorption fréquente d’une telle potion de cendres.