Aller au contenu principal

24 heures avec Sami Kanaan

Dans le contexte du scandale des notes de frais de l’exécutif de la Ville de Genève, le photographe Niels Ackermann a suivi le maire de Genève durant une journée, le 13 novembre 2018

7h30: début de journée chez Sami Kanaan. Un thé accompagne sa lecture des dernières nouvelles. On aperçoit une rose, symbole du Parti socialiste. «Une amie me l'a offerte en signe de soutien dans cette crise», explique le maire de Genève.

 

8h02: départ à vélo électrique.

 

8h14: Sami Kanaan arrive au Département de la culture et du sport de la ville de Genève à Malagnou, Carine Bachmann directrice du service, fait le point sur quelques éléments de la journée.

 

8h19: dans son bureau du Département de la culture et du sport, au 19 route de Malagnou.

 

9h03: départ à vélo pour l’événement «Urban Refuge: How Cities are Building Inclusive Communities».

 

9h41: discours d’ouverture à l’évènement «Urban Refuge: How Cities are Building Inclusive Communities», au Forum Genève (près de la gare).

 

9h47: retour au 19, route de Malagnou.

 

11h50: signature de dossiers concernant la danse. Les différents experts en charge de chaque spécialité donnent des préavis (notes de A à C) pour chaque demande de subventions, qui permettent de gagner en rapidité dans les décisions.

 

12h12: échange avec Elvita Alvarez, conseillère en matière de dossiers économique et de tourisme.

 

12h10 Sami Kanaan: «Si j'arrive, j'achète une salade avant les repas-séances parce que je me méfie des sandwiches». La formule salade, boisson et desserts coûte 17.9 francs auxquels s’ajoutent 10 francs de livraison.

 

12h27 repas avec Jacques Ayer, le directeur du Museum.

 

13h35: En route pour le 43, avenue de Châtelaine.

 

14h17: Durant la visite d’une zone industrielle destinée à devenir un espace culturel aux Charmilles.

 

15h25: discussion avec un vigneron genevois.

 

16h30: nouvelle signature de dossiers. Ils sont à notés de A à C par une commission d’experts.

 

17h20: le conseil municipal est délocalisé à l’Organisation Météorologique Mondiale, une double manifestation a lieu devant. D’abord une dizaine de mécontents des frais des magistrats, puis plus tard des policiers municipaux venus manifester contre les résistances des syndicats à un projet qui valoriserait leur classe salariale aux dépens d’autres fonctions.

 

17h30: Quelques minutes avant le début du Conseil municipal. Sami Kanaan profite de moments de battement (il y a eu de nombreux) pour répondre à des e-mails en suspens.

 

19h45: pause repas au Conseil Municipal. Un prix pour toute l’assemblée est convenu avec la caféteria de l’Organisation météorologique mondiale. Tous en profitent sauf le PLR et MCG qui ne trouvent pas la cafeteria à leur goût et préfèrent toucher l’indemnité repas pour aller manger ailleurs.

 

23h04: une fois le Conseil municipal terminé, Sami Kanaan accorde deux interviews à la RTS.

 

23h15: la journée est terminée. Retour à la maison, la batterie du vélo électrique est quasiment vide. «Il me reste encore à faire la lessive», dit Sami Kanaan.

 

Crédits


Photographies: Niels Ackermann / Lundi13