Aller au contenu principal

Journal d'un médecin de campagne

Comme l’été dernier, «Le Temps» propose chaque semaine une carte blanche à une ou un photographe romand. Cinquième épisode: Nicolas Righetti

Le frère de Nicolas, Vincent Righetti, est médecin de campagne dans le canton de Fribourg. 

Chaque jour, il enfourche son vélo, comme on le faisait autrefois, pour rendre visite à ses patients.

Le photographe l’a accompagné dans ses déplacements et capté ces moments de tendresse et d’humanité qui unissent le généraliste aux malades, dans leur intimité.

Une rencontre entre un photographe et des hommes dans leur quotidien, mais aussi entre deux frères et leurs passions respectives. Ce travail fera l’objet d’un livre photo.

Nicolas Righetti est né en 1967 à Genève. Après des études sociales et audiovisuelles, il devient photographe. Cofondateur de l’agence Lundi13, il y travaille en tant qu’indépendant et pour de nombreux journaux suisses et internationaux. Ses voyages à travers le monde, notamment en Asie, éveillent chez 
lui un intérêt pour les figures politiques mégalomanes et totalitaires. Il effectue plusieurs séjours dans des dictatures et développe un traitement stylistique original, qui prend le décorum du pouvoir à son propre jeu. De cela sont nés plusieurs livres photos, dont «Love Me Turkmenistan», qui lui vaudra en 2007 le 1er prix World Press Photo, dans la catégorie Portrait Story.

Crédits


Nicolas Righetti

L'épisode précédent: Etude d’atterrissage sous l’eau