Enfants

Invitation au voyage

Sur les traces de Nicolas Bouvier et une promenade saugrenue: deux livres pour partager sensations et émotions autour du mouvement

Enfants é Invitation au voyage

Dans les pas de Nicolas Bouvier et une promenade saugrenue: deux livres pour partager des sensations et des émotions autour du mouvement

Qui ? Ingrid Thobois
Titre: Des fourmis dans les jambes. Petite biographie de Nicolas Bouvier
Illustr. de Géraldine Alibeu
Chez qui ? La Joie de lire. Dès 9 ans

Mettre en images la vie d’un passionné d’images: le défi était grand!

Géraldine Alibeu a fait sur cette «petite biographie de Nicolas Bouvier» un travail remarquable: son jeu avec les aplats de couleurs et le noir et blanc, sa façon de peaufiner ses motifs, soit par le découpage, soit par ces traits fins qui animent les surfaces (vagues d’une chevelure, rayures d’habits, griffures de rochers), et ces visages, à peine surdimensionnés, que leurs yeux cerclés de noir rendent plus présents encore: l’ailleurs est là, sans exotisme tapageur, dans la belle sobriété des pages.

Le récit d’Ingrid Thobois porte lui aussi un enjeu: faire le portrait à la fois accessible et fidèle d’un homme dont la vie fut guidée par des passions, mais aussi lestée de difficultés, de mélancolies. Le ton est juste, les anecdotes ancrent les jeunes lecteurs dans les aléas de ce parcours exceptionnel, qui est rendu de façon claire et attentive à leurs centres d’intérêt.

Et puis il y a ce message, si important: tout comme le petit Nicolas dessinait dans le beurre de ses tartines le cours des grands fleuves, on peut poursuivre ses rêves, sa vie durant.

Acheter «Comment bien promener sa maman» sur Payot.ch

Qui ? Claudine Aubrun
Titre: Comment bien promener sa maman
Illustr. de Bobi + Bobi
Chez qui ? Seuil Jeunesse. Dès 4 ans

Cet album est une des nombreuses illustrations de la chance qu’ont nos enfants: les adultes (ici Claudine Aubrun au texte et Bobi + Bobi au dessin) leur disent les choses à travers deux sourires, l’absurde l’emporte sur la morale, le renversement des rôles illumine la routine, l’empathie triomphe sur l’autorité.

Tout ça? Oui, tout ça, dans ce petit «manuel» qui commence ainsi: «J’aime bien promener ma maman, ça lui fait du bien. Il faut qu’elle respire, qu’elle s’aère, qu’elle se dépense […]»

Les attentions du narrateur (Maman a-t-elle fait pipi avant de partir? Est-elle assez emmitouflée?) sont constantes et les aventures guettent: distraite comme elle est, maman s’est perdue au supermarché!

C’est un livre charmant, où le décalage induit certes le rire, mais aussi une nouvelle poésie du quotidien, une vision réenchantée des choses banales, voire ennuyeuses. Les illustrations, toutes de finesse, réalisées au stylo à bille, ne s’encombrent d’aucun superflu et sont parfaitement au diapason de la subtile légèreté des propos.

Publicité