Il ne faut pas avoir peur d'être un peu déboussolé quand on plonge le nez dans la programmation des Jardins musicaux. Entre modernité du XXe siècle et répertoire plus traditionnel, Maryse Fuhrmann et Valentin Reymond misent sur l'audace. «Cette 18e

édition nous embarque dans un voyage mêlant écriture, images et sons, un voyage où l'ordinaire devient extraordinaire», disent-il. On ira voir et écouter le ciné-concert La Ruée vers l'or de Charlie Chaplin. Accompagné par l'Orchestre des Jardins musicaux, Roger Muraro juxtapose Les Nuits dans les Jardins d'Espagne de Falla et le Concerto en sol de Ravel. Le JACK Quartet se penche sur Le Livre pour quatuor de Boulez (rarement donné!) et des œuvres récentes du New-Yorkais John Zorn. Le Nouvel Ensemble Contemporain met en regard Secret Theatre de Birtwistle et Parade de Satie. Robert Sandoz met en scène Le Long Dîner de Noël, dernier des dix opéras de Paul Hindemith, sous la direction de Valentin Reymond. Et ce n'est qu'un aperçu de la riche affiche!