La jeune Jupiter Jones (Mila Kunis) rampe tout en bas de l'échelle sociale: elle nettoie les WC. A des années-lumière de là, la Reine de l'Univers ourdit l'assassinat de la petite déclassée. Elle dépêche Caine, un tueur génétiquement amélioré (Channing Tatum, avec les oreilles en pointe)… Au soir du XXe siècle, les frères Wachowski ont réformé et popularisé la science-fiction avec Matrix, trilogie surestimée. Depuis, Andy et son frère Larry, devenu(e) sa sœur Lana, courent après le succès à travers de grands spectacles ambitieux que le ridicule n'épargne pas: Speed Racer, ou Les Fous du Volant dans la 4e dimension, suivi de Cloud Atlas, conglomérat de récits transtemporels pour comédiens à rôles multiples. Ce Jupiter Ascending a tout l'air de noyer la ténuité candide d'une intrigue flattant la volonté de puissance, dans un débordement illimité d'effets spéciaux bien kitsch.