AUGUSTIN HADELICH violon // KAZUKI YAMADA direction // ORCHESTRE DE CHAMBRE DE LAUSANNE

GABRIEL FAURÉ Pelléas et Mélisande, suite d’orchestre,

op. 80 // ANTONÍN DVORÁK Concerto pour violon et orchestre en la mineur, op. 53, B. 96 // GEORGES BIZET Symphonie n° 1 en do majeur

Deux petits bijoux de la musique française au programme: Pelléas et Mélisande pour commencer, suite extraite de la musique de scène composée par Gabriel Fauré pour la pièce de Maurice Maeterlinck qui inspira tant les musiciens au tournant du siècle. La Symphonie en do majeur de Georges Bizet pour conclure, écrite par un jeune homme de seulement dix-sept ans sous l’influence de Charles Gounod certes, mais avec déjà une flamboyance et un sens de la couleur propres au futur auteur de Carmen. Augustin Hadelich nous emmènera quant à lui vers l’est avec le trop rare et pourtant très inventif Concerto pour violon en la mineur d’Antonín Dvorák écrit à l’intention de Joseph Joachim – qui ne le joua jamais.