Chaque dimanche de votations amène son lot de commentaires. Peu de surprises concernant les résultats sur l'initiative de l'AVS «qui a raté sa cible», celle sur le droit de recours et les deux objets sur les drogues. Les éditorialistes commentent en revanche le oui à l'imprescriptibilité des actes pédophiles, rejetée par le Conseil fédéral et le parlement, avec une certaine perplexité. Ou quand l'émotion l'emporte sur la raison.

öLa «démocratie directe est une forme d'Etat inconfortable. Elle ne fait pas que révéler des peurs, mais permet aussi à des idées extrêmes de remporter une majorité si les citoyens ont l'impression qu'ils ne sont pas pris au sérieux par les politiciens, les experts, les juristes et les médias.» Voilà ce que constate le Tages-Anzeiger. L'éditorialiste dresse un parallèle avec la décision d'interdire les chiens de combat dans le canton de Zurich, qui selon lui s'inscrit dans la même logique: «L'Etat doit définir des règles et des valeurs qui sont valables pour la grande majorité des citoyens dans leur vie de tous les jours.»

öPour la Neue Zürcher Zeitung, qui s'est surtout concentrée sur l'AVS, le succès de l'initiative de la Marche blanche lancée par Christine Bussat montre «les limites de la confiance du peuple envers son Etat». «Après l'initiative sur l'internement à vie, le peuple a une nouvelle fois privilégié une meilleure protection des victimes par rapport aux réserves juridiques quant à la mise en œuvre du texte.» Pour le quotidien zurichois, «le monde politique doit sur ce point trouver des réponses s'il ne veut pas être confronté à de nouveaux problèmes de mise en œuvre (comme peut-être pour l'initiative sur le renvoi des étrangers criminels)».

ö «Quand la raison devient suspecte»: la Tribune de Genève commente la «conviction intense» mais «déraisonnable» avec laquelle les Suisses ont voté. Et craint que les «doubles victimes» ne soient nombreuses, «nourries d'immenses espoirs, qui seront éconduites dans leur quête de justice et d'apaisement». «Force est de constater que la décision de dimanche exercera de sérieuses pressions sur le système judiciaire», conclut le quotidien.

öSur ce point, la Basler Zeitung montre clairement le parlement du doigt et parle d'«occasion ratée». Son contre-projet indirect, qui proposait de relever à l'âge de 33 ans le délai pour faire condamner un abuseur, est trop bas. «Si le parlement avait rallongé ce délai, l'initiative aurait été rejetée», note le journal. Les initiants auraient peut-être d'eux-mêmes retiré leur texte, insiste-t-il. Or, voilà que le parlement devra s'atteler à clarifier un texte comprenant des termes imprécis comme «enfants prépubères» ou «actes d'ordre sexuel ou pornographique» pour pouvoir l'appliquer.

öL'Aargauer Zeitung a, de son côté, préféré prendre le parti des victimes. Si le journal argovien admet que le vote de 1,2 million de Suisses est aussi un vote de «mauvaise conscience», le titre de son commentaire est très parlant: «Des victimes enfin prises au sérieux!»

öEt la presse étrangère? Elle s'est concentrée sur la loi sur les stupéfiants qui ancre la distribution d'héroïne sur prescription médicale. «Heidi peut désormais recevoir son héroïne contre ordonnance», souligne le Times, qui semble oublier que cette thérapie existait déjà. «Les Suisses sont une fois de plus en avance sur nous, cette fois-ci en matière de politique de la drogue», insiste le quotidien londonien. «Les Suisses sont compétents dans des domaines autres que les coucous», poursuit le commentateur. «Ils font des expériences sociales extraordinaires en adoptant des lois ambitieuses devant lesquelles nous reculons depuis des décennies.» Le New York Times, quant à lui, parle du «plus vaste programme de distribution d'héroïne du monde désormais ancré dans la législation suisse».

Tages-Anzeiger. Voir l'encadré ci-dessous.

Neue Zürcher Zeitung. Quotidien libéral zurichois de référence internationale. Audience: 291000 lecteurs.

http://www.nzz.ch

Tribune de Genève.Quotidien régional genevois. Audience: 150000 lecteurs.

http://www.tdg.ch

Basler Zeitung. Quotidien régional bâlois. Audience: 224000 lecteurs.

http://verlag.baz.ch

Aargauer Zeitung. Principal titre du groupe Mittelland Zeitung. Audience: 253000 lecteurs.

http://www.aargauerzeitung.ch

The Times.Le plus ancien des quotidiens britanniques (1785) et le plus connu à l'étranger. Diffusion: 618160 exemplaires.

http://www.timesonline.co.uk

The New York Times. Avec 1000 journalistes, 29 bureaux à l'étranger et plus de 80 Prix Pulitzer, c'est de loin le premier quotidien américain. Diffusion: 1077000 exemplaires.

http://www.nytimes.com