Le FMI et la BM ont été crééspar les accords de Bretton Woods, du nom d'une ville du New Hampshire, aux Etats-Unis, où s'est déroulée une conférence en juillet 1944. La guerre était en phase de s'achever et les 44 nations alliées se sont rencontrées pour établir le nouvel ordre économique mondial.

De nos jours, la BM assure le financement des projets de développement dans les pays du Sud et d'Asie centrale. Le FMI, pour sa part, joue le rôle de gendarme de l'économie mondiale, assure la stabilité financière mondiale et agit comme le prêteur de dernier ressort lorsqu'un pays n'arrive pas à honorer ses engagements financiers. Ces dernières années, par manque de clients - les grands pays débiteurs ont remboursé leurs dettes - le FMI se retrouve dans le rôle de pompier, mais sans incendie à éteindre.

Les institutions de Bretton Woods ne font de loin pas l'unanimité. Elles sont considérées peu démocratiques, du fait que leur actionnariat ne reflète pas la réalité. De petits pays comme la Suisse ou la Belgique ont plus de poids que la Chine. Par un accord non écrit, le FMI est toujours dirigé par un Européen et la BM par un Américain.

La présente crise financière repose la question de la pertinence du FMI. Pour son directeur, le Français Dominique Strauss-Kahn, l'institution devrait être dotée de nouvelles fonctions et responsabilités qui lui permettraient d'intervenir même lorsque les institutions financières privées se retrouvent en difficulté. D'où l'appel pour un Bretton Woods II.