Un jour, une idée

Une banque d'échange de services pour renforcer les liens à Lausanne

Le collectif Let's act va lancer une plateforme économique de partage. Sa monnaie? Le temps

«Cherche une heure de bricolage contre une heure de cours de guitare.» «Offre une heure de conseil juridique contre une heure de baby-sitting»… Voilà le type d’annonces qu’on pourra trouver sur la plateforme en ligne qui sera lancée la semaine prochaine par le collectif lausannois Let’s act.

Un outil d’intégration

Créé en 2015 lors d’une vente aux enchères d’œuvres d’art dont l’entier des bénéfices avait été remis à des organisations d’aide aux personnes migrantes, le collectif cherchait alors à trouver une réponse à la question «comment valoriser les compétences de chacune et chacun, tout en encourageant l’échange et l’intégration?» Et leurs Systèmes d’échanges locaux (SELs) sont nés. «Nous avons eu l’envie de développer un outil d’intégration, détaille Leili Yahr, metteur en scène et membre du collectif. Une plateforme solidaire, pour échanger des compétences à l’échelle régionale, sans aucune transaction de monnaie physique, le tout accompagné d’événements ponctuels, d’animations ou de fêtes».

Lire aussi: Les «SELs» tissent l’entraide à l’infini (02.08.2016)

Leur projet s’inspire directement du système inventé au Canada dans les années 1980, le Local Exchange Trading System (LETS). L’objectif était d’organiser un système d’échange de biens et de services entre les participants dans une région particulièrement touchée par le chômage. Petit à petit, le mouvement a fait des émules un peu partout dans le monde, et actuellement une trentaine de systèmes d’échange existent déjà en Suisse romande.

Permanence chaque mercredi

Concrètement, chaque personne intéressée pourra ouvrir un profil et mettre ses compétences à profit en les échangeant avec d’autres membres. «En affichant les services échangés, on atteint un crédit, ou un débit. La valeur du service est évaluée par le temps passé à l’effectuer», explique Leili Yahr. Une permanence physique est assurée de 17h à 18h chaque mercredi à Lausanne, afin d’accompagner le processus en ligne, expliquer la démarche, répondre aux questions des usagers et intégrer au système des personnes qui n’auraient pas accès à Internet.


Let’s act, Petit Salon de l’espace Saint-Martin, 18, rue Saint-Martin, Lausanne, me 11 janv. 2017, 17h, www.facebook.com/LetsActLausanne

Publicité