Un jour, une idée

A Vevey, Bravo! chérit les fleurs, le design et le terroir

Camille Abegg promet de renouveler les étals de produits faits avec amour et talent, dans le domaine culinaire mais aussi de l’artisanat, de la mode, des formes et de la culture

Elle n’en est pas à son premier succès, Camille Abegg. Après avoir créé le restaurant L’Esquisse, dans le parc de l’Hermitage de Lausanne, elle a lancé un service de livraison de tartares, puis le traiteur ParisZürich. Trois histoires partagées avec son ex-mari, Nicolas Abegg. En 2016, leur longue collaboration prend fin et, quelques coups durs plus tard, la jeune quadragénaire choisit de s’entourer de belles choses et de belles personnes pour entamer un nouveau chapitre.

Avec amour et talent

De ces rencontres naît un concept store de 400 m², dans un immeuble classé de 1930, en plein cœur de la vieille ville de Vevey. Sur deux étages, elle promet de renouveler les étals de produits faits avec amour et talent, dans le domaine culinaire mais aussi de l’artisanat, de la mode, du design, de la culture. En plus d’un choix de take away flexitarien, il y aura un bar à jus frais et le Café Neuf Places où seront servies des salades garnies, mais quasi aucun produit industriel.

«Côté épicerie, je vais développer les marques «De l’Amour… et des confiseries» naturelles, délicieuses. «De l’Amour… et des douceurs», sans lactose, sans gluten. Et, côté boutique, «De l’Amour… et des curiosités végétales», en collaboration avec Terraroom, dans l’idée de vendre des plantes de compagnie. On leur donnera un prénom, un carnet d’identité et d’entretien», explique Camille Abegg.

De belles découvertes

Parmi les belles découvertes, les Renates, d'une créatrice de Renens qui confectionne des cravates dont la partie courte se porte à l’avant, la ligne fribourgeoise de cosmétique naturelle M&O, le café et le mobilier en bois de Fabio Marco, la Crème Renversante et autres chocolats érotiques (et véganes) de Valérie ou encore les objets de feutrine pour dînettes de Lou et Leon. Des valeurs sûres aussi, telles que les huiles de Sévery, les marmelades de Niels Rodin ou les tableaux de The Buttoneyes.

Chaque saison, un artiste exposera dans un espace qui lui est consacré et invitera un autre à investir une ancienne cabine téléphonique. A commencer par l’illustratrice nyonnaise Anne Bory et la céramiste lausannoise Sylvie Godel. Et pour faire vivre ce bel espace en fin de journée, un jeudi par mois il s’animera autour de conférences, débats, démonstrations ou ateliers gourmands.


Bravo!, 9, rue du Lac, Vevey, dès le 01.03.2017, www.bravoswiss.ch

Publicité