Un jour, une idée

Philippe Chevrier ravive la passion du Patio genevois

Avec sa carte entre terre et mer – bœuf et homard –, le célèbre chef entretient la flamme gourmande d’un resto haut en couleur

N’y allons pas par quatre chemins. Et prenons celui qui mène au boulevard Helvétique, tout droit en direction du Patio. Impossible de résister au charme de ce restaurant haut en couleur qui continue d’attirer une clientèle de fidèles et d’habitués. Michel Prato a forgé la légende du lieu pendant plus d’une trentaine d’années. Sous sa houlette, les cuisses de grenouilles en persillade ou le cabillaud dans son jus safrané ont fait la réputation de la maison.

Un supplément d’âme

Eviter la routine et la monotonie, entretenir la flamme, faire vivre son établissement restent garants de la longévité du succès. Non pas à coup de musique électro, ni d’artifices culinaires mais avec ce tout petit supplément d’âme qui différencie les amateurs des vrais professionnels. Depuis bientôt trois ans, le tonitruant Philippe Chevrier du Domaine de Chateauvieux a repris le flambeau et, avec lui, Le Patio a largement réussi sa transition.

Dans un décor élégant dominé par des tons bordeaux, l’ambiance reste classique et sereine. Le peintre cubain Carlos Boix a signé les œuvres qui ornent les murs de pierre. Côté salle, Alexia Chenevard est aux commandes. Côté cuisine, Philippe Chevrier et son associé Gilles Granziero se devaient de trouver un concept original et moderne, tout en gardant le classicisme identitaire du restaurant. En collaboration avec les chefs, Rodolphe Estiod-Bruaud et Romain Loiseau, ils ont mis en place une carte mariant terre et mer: du bœuf et du homard, les meilleurs mets de ces deux mondes. Comment ne pas parler des inclassables ravioles de queue de bœuf braisé liées au foie gras ou de la gourmande fricassée de homard au curry thaï et lemon grass.

Un coup de fraîcheur

Des classiques revisités ont aussi fait leur apparition, donnant un coup de fraîcheur à une cuisine d’antan, comme cette bouchée à la reine et ce suprême de poularde fermière, sauce périgourdine. Depuis peu, il propose aux grands gourmands, un pur «surf & turf» qui associe un cœur de filet de bœuf et un demi-homard grillé délicatement nappé d’une émulsion de carapaces.


Le Patio, 19, bd Helvétique, Genève, tél. 022 736 66 75, lu-sa 12-15h et 19h-22h45.

A consulter: Crazy 4 Food, le blog culinaire d'Edouard Amoiel

Publicité