Un jour, une idée

Chez Royal Glass, à la recherche du verre à vin idéal

La marque rappelle l’importance capitale de savoir choisir un verre de qualité pour déguster du vin

Chacun imagine facilement le ridicule de la scène. Un bolide aux lignes racées, monstre de puissance, qui reposerait sur de frêles roues de 2CV. Ou, au contraire, une gracieuse ballerine équipée de brodequins de marche pour esquisser un élégant entrechat. Des situations aussi caricaturales qu’imaginaires? Peut-être. Reste que de nombreux amateurs de vin continuent de déguster leurs crus préférés dans des verres auxquels ils ne portent aucune attention, ce qui se révèle tout aussi absurde.

Pas besoin d’être un grand spécialiste pour le vérifier. Il suffit de verser le même liquide dans deux verres différents pour constater que les sensations ressenties divergent, parfois grandement. D’où l’intérêt de choisir soigneusement un contenant à même d’exprimer avec justesse et constance ce qu’il recèle. De nombreux fabricants s’y sont essayés avec, pour objectif principal, de dissocier au maximum les arômes du vin et de permettre ainsi au dégustateur d’explorer en détail l’objet de son étude.

Jean-Pierre Lagneau, diplômé de l’Ecole polytechnique de Zurich, a longtemps œuvré en qualité de designer au sein de prestigieuses maisons telles que Spiegelau. Avec, finalement, le sentiment que la voie empruntée n’était pas la panacée. Raison pour laquelle, avec son compère Laurent Vialette, expert reconnu en vieux millésimes, ils se sont donnés pour mission d’imaginer un verre d’un genre nouveau, dont l’influence sur la dégustation serait neutre.

Ainsi la marque Royal Glass est-elle née, fruit de recherches en analyse psychosensorielle et en bioénergétique. En pratique, l’expression aromatique et gustative étonne par sa précision, sa stabilité et sa continuité. En apparence, les verres n’ont pourtant rien de très particulier. C’est à l’usage que leurs surprenantes qualités se révèlent pleinement. Les deux modèles proposés, facilement reconnaissables à la rosette disposée à la base de leur pied, se trouvent chez les spécialistes romands (Cave SA, Caveau de Bacchus, Passeur de vin, Gualtieri vins) à des prix attractifs (de 8 à 15 francs, selon le modèle).

www.royalglass.fr

Publicité