Un jour, une idée

Amateurs de whiskys, cap sur Carouge ce samedi

Des scotchs rarissimes en dégustation: une aubaine à ne pas manquer au Bar du Nord, avant qu’ils n’existent plus!

Rien ne saurait remplacer un voyage sur les terres écossaises, patrie originelle de cette fameuse eau-de-vie de céréales maltées. Ou irlandaises, selon les versions et l’obédience des historiens. Il est pourtant une destination plus proche qui fait référence aux yeux des connaisseurs: le Bar du Nord, en plein cœur de Carouge (GE). Une institution qui fête ce mois 40 ans de passion contagieuse du whisky.

Plus de 600 références

Stanislas Pellaz, patron quadragénaire gérant depuis vingt ans l’établissement fondé par son père, distille à ceux qui le souhaitent ses conseils éclairés sans une once de pédantisme. Un bonheur au moment de faire son choix, de frayer son chemin parmi les plus de 600 références disponibles à la carte. «On écoute, on questionne, afin de connaître les goûts personnels. Mais parfois, on constate que deux amis ont échangé leurs verres, parce que chacun préfère le whisky de l’autre.»

Si les préférences de chacun échappent parfois à toute logique, il vaut la peine de s’écarter des grands classiques et d’emprunter des chemins de traverse pour découvrir quelques pépites injustement méconnues. Des bouteilles qui, pour certaines, ont survécu à la fermeture de la distillerie qui les a vus naître il y a bien longtemps déjà. Ou de précieux nectars issus de fûts «oubliés» dans le recoin sombre d’un entrepôt quelques générations durant.

Des anecdotes plus ou moins avérées

Le whisky regorge d’anecdotes plus ou moins avérées, savamment entretenues par certaines maisons. Il n’en reste pas moins que nombre de références devenues rares au fil du temps ont vu leur cote marchande exploser ces dernières années. Doit-on pour autant s’en priver et les laisser dormir dans des collections? Ce n’est clairement pas l’avis de Stanislas Pellaz et de la Spirit Society, qui organisent conjointement une dégustation exceptionnelle ce samedi.

Brora 38 ans, Port Ellen 37 ans et Cambus 40 ans, notamment, seront proposés. Des raretés, devenues inaccessibles, qu’il faut se dépêcher de déguster!


Bar du Nord, rue Ancienne 66, Carouge (GE), lu-ve dès 17h, sa dès 21h; inscript. pour la dégustation du samedi 13 mai (130 fr.) auprès de la Spirit Society.

Publicité