Un jour, une idée

A Annemasse, on plante des graines de livres

Passage Jean-Moulin, à deux pas de la mairie d’Annemasse (Haute-Savoie), il est écrit ceci sur une devanture: Tatulu. Tatulu? Quèsaco? Réponse de Nathalie Gerbault, la responsable du magasin: «Au Québec, ça peut se traduire

par: est-ce que tu l’as lu?». La libraire, qui a fait un tour du monde pendant cinq ans, a transité par l’Amérique du Nord et s’est attardée au Canada. Elle a rapporté dans son bagage à souvenirs cette onomatopée et l’a clouée en façade.

Le rêve de cette ancienne bibliothécaire est devenu réalité en octobre 2009, lorsqu’elle a ouvert Tatulu, librairie pour (très) jeunes. «Les livres pour enfants ont été ma potion magique dès mes premiers biberons», dit-elle joliment. Elle serait même un peu tombée dedans. Elle vend des ouvrages, invite le samedi à des séances de bricolage et à des lectures. Lieu plein de couleurs, exigu mais qui laisse la place à la clientèle en fauteuil roulant, qui à défaut de la quantité propose une belle qualité. Les bons titres sont là, à coup sûr. Nathalie et Anne, sa partenaire en boutique, lisent et sélectionnent. Tout un rayon est réservé aux livres en braille. Belle et encore rare attention. Sur la vitrine, quelques mots de soutien à Charlie Hebdo n’ont pas été encore effacés par le temps ou l’oubli.

Nathalie explique: «Ce drame a eu énormément d’impact sur nos lecteurs, grands et petits. C’était une période très sombre où les gens ont eu plus que jamais besoin de retisser un lien social. Bien sûr, les petits posaient beaucoup de questions, et nous avons proposé une sélection de livres sur la tolérance,

l’amour, la liberté d’expression, la laïcité, la religion, la république.» Elle ajoute: «C’est auprès des plus jeunes qu’il faut planter des graines de livres! Pour qu’elles leur permettent de grandir avec plein de curiosité et de tendresse envers les autres.»

A compter du 3 et jusqu’au 6 juin, Tatulu se délocalise quelque peu puisque la librairie participe activement au Festival du livre jeunesse d’Annemasse (au Complexe Martin Luther King). Des auteurs sont conviés et

animeront des ateliers d’écriture. Quelques thèmes parmi d’autres: comment survivre sur une bibliothèque flottante, j’écris du noir mais je me soigne, traduire une langue imaginaire.

Tatulu est partenaire de la bibliothèque municipale Pierre Goy qui organise cet événement qui en est à sa 21e édition. «C’est le moment de l’année que je préfère, simplement parce que le terme passeur de livres prend à cette occasion tout son sens!»

Librairie Tatulu. 6, Passage Jean-Moulin, 74100 Annemasse. 00 33 4 50 84 72 42,

tatulu@orange.fr