Un jour, une idée

Antigel à Genève, son Panorama, son Diorama

Il ne reste qu’une semaine pour profiter du restaurant et du bar éphémères du festival du bout du lac

Festival pluridisciplinaire investiguant les expériences culturelles hors des sentiers battus, Antigel a pris ses quartiers pour la troisième année consécutive dans la tour CFF-Pont-Rouge pour ouvrir le club temporaire Grand Central. C’est ici, derrière la façade austère d’un ancien bâtiment administratif, que pulsent les battements les plus accélérés, l’âme clubbing du festival, mais aussi que se perchent, au 8e étage, le Diorama et le Panorama.

Le premier propose, sur réservation, des saveurs sri-lankaises selon un menu hebdomadaire conçu par le chef Thambithurai Sritharan et «Ou Bien Encore», un resto végétarien genevois qui fait la part belle aux produits du terroir. Ensemble, ils ont élaboré une carte saine et inventive dans laquelle on retrouve le traditionnel dahl de lentilles ou encore le riz biryani, plat de fête qui remonte au temps des empereurs moghols.

Le restaurant s’inscrit, comme d’autres actions d’Antigel, dans le programme à dimension sociale Antidote, qui intègre notamment les requérants d’asile et les jeunes en insertion. Quant au Panorama, le bar attenant dont le nom fait honneur à un célèbre club berlinois, les drinks s’agrémentent de blind tests musicaux pour animer les apéros du mercredi et du jeudi. Chaque soir, des DJ locaux échauffent le public avant les longues nuits du Grand Central organisées en collaboration avec le club Motel Campo et comptant des soirées d’anthologie comme celle du vendredi 22 février en compagnie des légendes de la house music Ge-Ology et DJ Rahaan.

Que ce soit depuis le restaurant Diorama ou le bar Panorama, le sommet de la tour du Pont-Rouge offre un magnifique coup d’œil sur ce quartier en pleine mutation qu’est le PAV (Praille-Acacias-Vernets). Si cette vue n’a rien de bucolique à l’exception des divers reliefs montagneux qui découpent le ciel au coucher de soleil, elle reste néanmoins fascinante. Un verre à la main, on peut jouer aux urbanistes en s’imaginant le futur de cette vaste zone et songer à une métamorphose aussi spectaculaire que celle de Zürich-West, passé d’ancienne zone industrielle à quartier tendance et hétéroclite.


Restaurant Diorama, sur réservation, 19h-0h, et bar Panorama, 18h-2h, du me 20 au sa 23 février. La réservation au restaurant donne accès gratuitement aux soirées du Grand Central.

Publicité