On sait désormais que nouer la tresse du dimanche matin ou préparer une lessive à base de savon de Marseille et de lavande n’est pas sorcier. La fabrication fait même du bien. Comme si l’on se réappropriait des gestes perdus dans le long processus d’industrialisation qui a accompagné la génération des baby-boomers. Quatre décennies plus tard, ce retour à des savoirs ancestraux redonne le contrôle sur ce que l’on consomme, libère de la dépendance aux grands groupes agrochimiques et rend fier de créer des choses.

Cette vague du fait maison déferle aussi sur la cosmétique. Publié le mois dernier en version collector par les Editions Leduc.s, Ma bible de la slow cosmétique de Julien Kaibeck fait le tour des astuces et recettes faciles pour une beauté au naturel. En parallèle aux guides littéraires, des ateliers pratiques fleurissent en Suisse romande. On en a repéré deux: l’un dans un hôtel cinq étoiles pionnier dans le développement durable et le bien-être holistique, l’autre dans une droguerie authentique.

Un Alchemy Bar

A Gstaad, l’Alpina organise sur demande un Alchemy Bar au Six Senses Spa. Sur la table, on découvre diverses fioles contenant des huiles naturelles, des ingrédients séchés type romarin, fleurs de camomille, grains de lavande, pétales de rose, ou des huiles essentielles, du gros sel, de l’argile blanche et des hydrolats. But de la session d’environ une heure: composer un gommage au gros sel, des sels aromatiques pour bain de pieds et un masque hydratant pour le visage. C’est facile, plaisant, et cela laisse la possibilité de choisir les produits en fonction des affinités olfactives ou des bienfaits recherchés.

Une très belle gamme

A Monthey, la droguerie Garrone organise, elle, des dizaines d’ateliers thématiques par groupes de six personnes cet automne. Chaque rencontre cible une famille de produits: sticks à lèvres, baumes d’hiver, sels de bain, inhalateurs, roll-on, déodorants, gommages au sel, émulsions hydratantes ou savons de saponification à froid. Les forfaits comprennent l’instruction par le droguiste herboriste, les matières nécessaires et les contenants pour les produits. Pour l’anecdote, la plupart des produits finis sont en vente dans la boutique, réputée pour sa très belle gamme artisanale.


Alpina Gstaad, Alpinastrasse 23, Gstaad (BE), tél. 033 888 98 88; Droguerie Garrone, avenue de l’Industrie 8, Monthey (VS), tél. 024 471 23 73; tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».