Un jour, une idée

Art horloger et esprit du voyage se conjuguent à Genève

Une exposition temporaire proposée par Vacheron Constantin aborde actuellement la thématique du mouvement, celui des (tran)sports

Obnubilée par l’immédiateté, l’époque oublie parfois l’intérêt de se souvenir. De jeter un coup d’œil furtif dans le rétroviseur. Les expositions temporaires proposées par Vacheron Constantin au premier étage de son bâtiment historique, quai de l’Ile à Genève, n’en sont que plus séduisantes. La visite, gratuite, nécessite de s’annoncer au préalable. La thématique actuelle aborde l’esprit du voyage au fil du temps.

A travers 57 montres sélectionnées dans la collection maison riche de plus de 1300 objets, l’exposition aborde tour à tour l’heure escamotable – pour pallier à la rudesse des transports de l’époque – le double fuseau horaire, mais également la protection des mécanismes contre le magnétisme (dès 1885), l’humidité et la poussière (en 1895).

Des montres en acier

On y découvre aussi les prémisses de la montre dite «sportive», l’imposante montre d’aviateur de 1903, attachée à la cuisse du pilote, ou encore des modèles qui se portent sur la tranche du poignet pour en faciliter la lecture.

L’exposition retrace également l’apparition, à la fin du XIXe siècle, des montres en acier dont la marque s’est fait une spécialité. Lunettes crantées, bracelets métalliques: l’œil du flâneur se délecte. L’exposition s’achève avec l’Overseas nouvelle version, incarnation maison de l’esprit du voyage. La boucle est bouclée.

«L’Elégance en mouvement», 7, quai de l’Ile, Genève, jusqu’au 29 avril, rés. 022 930 20 05, www.vacheron-constantin.com

Publicité