Un jour, une idée

Äta, le Grand Nord à Lausanne

A l’avenue de Rumine, atmosphère sobre et décontractée pour une cuisine nordique tout en finesse

Äta est une ode au Grand Nord. Serge Prod’hom, propriétaire de la si charmante Esquisse (oui, le resto le plus romantique de Lausanne, dans l’ancienne orangerie de l’Ermitage) et Jérôme Bridet, un cuisinier voyageur, ont décidé de conquérir le centre-ville avec leur concept de hygge nordique. A l’avenue de Rumine, bois clair et tapisserie à carreaux Vichy bleu et blanc évoquent donc les petits bistrots de Stockholm. Du plafond bleu myosotis pendent des ampoules genre Radio Days: elles évoquent à merveille le pâle soleil de Scandinavie. Entre un palmier et une affiche de Copenhague, on s’attable donc ici tout en sobriété décontractée pour croquer (äta veut dire manger) des plats simples et limpides comme les eaux de la Baltique.

Au menu, il y a les imprononçables smörrebröd (les emblématiques tartines nordiques, «pains beurrés» en traduction littérale), dressés avec amour. Les fines tranches de pain de seigle maison aux graines de courge sont garnies de hareng délicatement fumé (une délectation!) et pickles de betterave. Ou alors de crevettes à l’aneth et concombre mariné, à moins de leur préférer un effiloché de canard confit ou le tartare de bœuf à la moutarde. Puis, il y a de gourmandes options végétariennes. Et tout cela est frais, joli et délicat.

Puis il y a le saumon (des Grisons) mariné aux herbes et épices, betterave et cardamome, ou aquavit et agrumes: on craque! D’autant plus qu’on peut le demander en petite ou en grande portion. Alors on se laisse tenter par un anglamat, un dessert à base de pomme en compote et d’une voluptueuse crème vanillée.

Si la Suède passe pour horriblement chère, les prix – même suisses – restent tout à fait abordables (dans les 10 à 20 francs). Et la totale? A la carte, entrée-plat-dessert-boisson-café avoisine la cinquantaine de francs. Pas de quoi décourager la clientèle plutôt chic, volontiers expat et nordique, qui a pris d’assaut les lieux encore en soft opening (midi seulement) jusqu’à la fin octobre. A terme, on y mangera du petit-déjeuner au dîner, avec aussi des brunchs et un plat du jour à midi. Et pour ceux qui n’ont pas le temps de s’arrêter, il y aura une partie vente à l’emporter. Mais par Thor et Odin, c’est délicieux!


Äta, avenue de Rumine 22, Lausanne, 021 312 09 09.


Une fois par semaine, cette rubrique est réalisée en collaboration avec GaultMillau Channel.

Tous les articles de notre rubrique Un jour, une idée

Publicité