Un jour, une idée

A Aubonne, «le plus parisien des bistrots vaudois»

Le Café du commerce chante un hymne à la cuisine gourmande et bourgeoise

Avec son décor typique de brasserie parisienne, le Café du commerce du charmant village d’Aubonne est un hymne à la cuisine bourgeoise de tradition. Dans une atmosphère authentique et conviviale, la gourmandise est ici de mise. Les boiseries dominent et le zinc en jette! Le Café du commerce s'est autoproclamé «le plus parisien des bistrots vaudois»: l’essentiel de la décoration provient d’ailleurs du célèbre marché aux puces de Saint-Ouen.

Une histoire de famille

Mais cette enseigne-là, c’est surtout une histoire de famille. Après avoir tenu pendant dix ans l’auberge du Cavalier à Saint-George (VD), Maryse et Gérard Ferry reprenaient l’établissement en 1984. Diplômé de l’Ecole hôtelière de Lausanne et de la Haute Ecole de viticulture et œnologie de Changins (VD), Olivier, le fils, leur succède en 2013. Côté cuisine, Maryse laisse ses fourneaux à François Claveau, qui compte douze années de cuisine au Buffet de la gare de Gland (VD).

Pourquoi ne pas lancer les agapes avec une flûte de champagne brut millésimé, de chez Henri Cruchon à Morges? Les spécialités de la maison sont abondantes: le tartare de bœuf et ses frites maison jouent des coudes avec l’andouillette, les tripes à la provençale et le cassoulet. Respect des saisons oblige, la merveilleuse choucroute n’est servie que de la fin d'octobre au début d'avril.

Un hôtel décoré façon street art

Les filets de perche sont également mis à l’honneur avec une préparation meunière, tandis que les omelettes se la jouent champêtres. Attention, les incontournables têtes de veau, langues de bœuf, coqs au vin ou encore ris de veau sont disponibles, mais uniquement sur commande. Alors oui, à Aubonne, comme la musique, la cuisine est bonne.

Mais le Café du commerce, c’est aussi un hôtel décoré façon street art, en total décalage avec le reste du restaurant. Parmi les neuf chambres, cinq rendent hommage aux légendes du jazz, de Duke Ellington à John Coltrane en passant par Bill Evans. Les quatre autres, ainsi que les couloirs de l’établissement portent la signature de l’artiste belge Blancbec.


Café du commerce, rue Trévelin 5, Aubonne (VD), tél. 021 808 51 92, café 8-23h, restauration ma-sa 12-15h et 19-22h.

Publicité