Vacances à l'italienne (1/6)

Autogrill, con la «A» maiuscola 

Chaque mardi de l’été, une invitation au voyage transalpin, avec les souvenirs olfactifs et les photos mentales que tous ont, un jour ou l’autre, sauvegardés dans la mémoire des moments familiaux

Ne jamais sauter cette étape obligatoire, cette expérience sensorielle qu’est l’arrêt à l’Autogrill, dont le slogan mythique précise «La sosta con la A maiuscola» («L’arrêt avec A majuscule»). Sur la route des vacances dans la Botte, arrive le premier contact avec le Bel Paese, prémices des aventures de l’été, où tout n’est que chaos, agitation mais… volupté!

Premièrement, se garer. A l’ombre? Les places sous les branches des trois arbres dépouillés sont prises et le soleil fait fondre la carrosserie des vieilles Panda sans pot catalytique. Et déjà les odeurs réveillent les sens: le bitume ardent, les caffè qui s’alignent non-stop au bar. Taille ristretto, car pas le temps de s’éterniser! Sur un fond sonore d’Eros Ramazzotti, on passe devant la presse people aux couvertures arborant les dive en maillot de bain et on jette encore juste un œil aux étalages infinis des brioches du Mulino Bianco.

Oh! les panini alla mozzarella di bufala, ah ça non, on ne résiste pas… même s’il n’est que 9 heures du matin. Encore une spremuta d’oranges fraîches… Viva l’Autogrill! Cette planète curieuse et sauvage, au réseau international et dont le principal actionnaire est la famille Benetton. Cette toile savamment tissée, aux toilettes introuvables où dame pipi guette devant les portes luisantes de graisse de cornetto alla marmellata!

Il s’agissait d’aller vite au petit coin et de reprendre la route. Mais l’offre est si variée et bien lointaine de l’ambiance du premier Caffè Motta, ancêtre de la chaîne, installé depuis 1928 entre la galleria Vittorio-Emanuele et la piazza del Duomo à Milan. Les spécialités régionales, les vieilles compilations des années 80, les énormes paquets de pâtes colorées ou les bidons d’huile d’olive vierge à 50%… Alors que le voyage vient juste de commencer, le coffre déborde déjà de ces bouts incontournables d’Italie qui symbolisent le retour a casa. Le porte-monnaie bien léger!

Publicité