Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
L’engin étant stable, nul besoin de porter une combinaison de plongée ou un costume de bain.
© (DR)

Un jour, une idée

Balade lacustre à la force des mollets

Développé dans la baie de San Francisco et disponible à la location en Suisse depuis le mois de juin, le vélo nautique permet de voguer sur le lac ou la mer, sans se mouiller

Sur le bleu-gris des lacs romands, un nouvel objet silencieux trace un discret sillage depuis quelques semaines. Tout comme le paddle et sa rame, le vélo nautique invite à la balade tonique, plus ou moins contemplative, mais cette fois-ci à la seule force des mollets. «Il est destiné à un public large. La résistance de l’eau est assez forte, mais chacun peut avancer à son rythme. Les plus sportifs peuvent espérer des pointes à 15 km/h. C’est beaucoup, sachant qu’à partir de 6 km/h, on sent les jambes qui travaillent», explique Yohan Barbey, responsable de la promotion du waterbike en Suisse par le biais de la société RR Design basée à Morges.

L’engin étant stable, nul besoin de porter une combinaison de plongée ou un costume de bain. «Même sur les vagues, il ne chavire pas. On peut donc l’utiliser une bonne partie de l’année, lorsque la température du lac est fraîche. Et il plaît aux gens attirés par le lac qui renoncent à faire du paddle par peur de tomber à l’eau», poursuit le spécialiste.

Plusieurs accessoires

Son concepteur, le Californien Judah Schiller, l’a imaginé pour l’océan Pacifique, et notamment la baie de San Francisco. Composé de deux grands flotteurs, un gouvernail, une hélice et un guidon en carbone ou aluminium, l’ensemble d’environ 20 kilos, qui tient dans une housse de sport et le coffre d’une voiture, prend dix minutes à assembler et à gonfler avec une pompe. Plusieurs accessoires se montent ici et là, tels qu’un panier de rangement à l’avant, une planche entre les flotteurs pour s’asseoir ou se coucher, des ancres pour stabiliser l’engin pendant une pause baignade et même un support pour canne à pêche.

Pour l’instant, deux vélos sont à louer par heure, journée, semaine, mois ou saison dans les bases situées à Vidy, à Morges, à Yvonand et prochainement à Lutry. Un modèle biplace est en phase de test.


Water Bike Swiss

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a