Des plantes médicinales poussent dans le val de Bagnes, à 900 mètres d’altitude: reine-des-prés, arnica, consoude, ortie, bourrache, calendula, lavande, camomille, achillée millefeuille figurent parmi ces trésors locaux dont on peut extraire des agents botaniques extraordinaires.

Plus récemment, dans les champs de Belle Luce, a fait également son apparition l’edelweiss, star de nos montagnes, très prisée pour ses incroyables vertus antioxydantes. «C’est le mérite de l’acide leontopodique, qui stimule la production de collagène et dont la production diminue après la trentaine», précise Mildred, fondatrice de la marque qui a choisi d’en faire l’ingrédient de base pour deux soins du visage, destinés aux peaux matures ou fragiles. Ces crèmes verront le jour en mars prochain.

Des cosmétiques «magiques»

Dans quelques semaines, une autre nouveauté agrémentera la gamme de ses baumes et de ses huiles végétales. Il s’agit d’un baume enrichi à la molécule de cannabidiol (CBD), dérivé du chanvre, indiqué pour détendre les muscles, également bénéfique pour les articulations. «Riche en oméga-3, 6 et 9, ainsi qu’en vitamines A, B1, B2, B6, C et D, l’huile de chanvre est, parmi ses nombreuses propriétés, régénérante et raffermissante», raconte la jeune trentenaire formée en cosmétologie naturelle à Paris et auprès de différents herboristes, distillateurs et aromathérapeutes.

Après un bachelor en communication visuelle à la Haute Ecole d’art et de design de Genève, ce virage peut paraître assez surprenant. Vu son entrain et le nombre de fois que Mildred prononce le mot «magique», elle semble avoir trouvé sa béatitude au milieu de ces précieux végétaux. Elle évoque le spectacle de la floraison ou l’arrivée providentielle des coccinelles qui, attirées par la diversité des cultures, viennent aider à combattre les pucerons de manière totalement naturelle.

Pour les petits acteurs du secteur comme elle, la réglementation sera plus lourde à partir d’avril prochain, en imposant des tests plus poussés pour un minimum de 1000 francs pour chaque produit introduit sur le marché suisse. Mildred y croit dur comme fer: «Utiliser la cosmétique naturelle, c’est comme faire appel à un chef étoilé qui utilise les meilleurs ingrédients pour en extraire le nec plus ultra.»


Belle Luce, cosmétiques naturels, chemin du Bindzi 31, Versegères (VS), tél. 079 547 28 61. Retrouvez tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».