«Ernest!» criait Meryl Streep en Madeline dans les couloirs du Park Hotel Vitznau en 1991. Ernest! Bruce Willis, mari manipulé pour ce rôle, s’est enfermé un mois avec elle dans cet hôtel de luxe situé au bord du lac des Quatre-Cantons pour tourner des séquences du film La mort vous va si bien. Une anecdote qui aurait pu devenir un puissant outil marketing si son réalisateur, Robert Zemeckis, n’avait pas décidé de supprimer toutes ces scènes dans la version finale.

Sans le glamour hollywoodien, cet hôtel-château centenaire est resté dans l’ombre délicieuse des adresses de luxe confidentielles. Encore plus depuis sa rénovation complète en 2011. La transparence semble avoir été le fil conducteur du renouveau architectural. Pour tisser tous les liens visuels possibles vers la nature bucolique. Et ce, dès le porche de l’entrée principale, où l’on a l’impression de toucher le lac qui miroite de l’autre côté du bâtiment à travers les vastes fenêtres panoramiques.

Mais aussi au bar, très haut de plafond, dont un des murs est percé en forme d’anneau, évoquant la nef d’une cathédrale. Ou dans le sous-sol du spa, où de subtiles ouvertures donnent sur les profondeurs du jacuzzi et de la sublime piscine extérieure située un étage plus haut, à moitié dissimulée sous le bâtiment.

Les pieds dans l’eau

La transparence est aussi de mise dans les vastes suites, grâce aux baies vitrées ajoutées sous les arches, les alcôves et les tourelles d’origine. «Les suites non occupées sont fermées à l’aide d’une porte vitrée de telle sorte qu’on puisse en contempler l’aménagement et les vues, toutes différentes, sur le lac ou la montagne», détaille Urs Langenegger, à la tête du lieu depuis 2011 après avoir dirigé dix ans The Hotel Jean Nouvel, à Lucerne.

Autre force du Park Hotel Vitznau, les cours de yoga, soins reiki et massages thaïs disponibles sur demande à Bianca Sissing, qui s’est fait un nom dans le développement personnel. Formée à la médiumnité et au chamanisme, cette belle femme à l’approche énergétique subtile honore à elle seule la magie du lac et de la nature, omniprésente. Plusieurs retraites sont prévues avec elle et son mari, enseignant lui aussi, cet été. Et jusqu’à la fin du mois de mars, deux anciennes télécabines aménagées en carnotzet à fondue sont posées à un pas du lac.


Park Hotel Vitznau, Seestrasse 18, Vitznau (LU), tél. 041 399 60 60. Tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».