Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le relooking contemporain a su conserver le charme canaille d’un troquet.
© (DR)

Clap de faim

Le Bistrot des Halles

Niché au cœur de la Halle de Rive de Genève, le Bistrot des Halles fait peau neuve sous la houlette du jeune patron Mathieu Lagache et de son équipe

Plus intimes qu’une brasserie et plus accessibles qu’un restaurant gastronomique, les bistrots – au sens large du terme – n’ont jamais autant eu le vent en poupe. Portés par des chefs de cuisine hexagonaux à leur apogée médiatique, ces lieux de rencontre sont typiquement représentatifs d’un certain art de vivre à la française. Qui n’a jamais pris plaisir à prendre un café le matin, un verre de vin blanc à midi ou une première pression à 19h derrière un zinc?

Historiquement ancré dans le cœur des Genevois, le Bistrot des Halles de Rive a toujours été un lieu de rencontre par excellence. Situé au sein même de la galerie marchande, entre une poissonnerie et un comptoir de jus de fruits, l’établissement se voit quotidiennement envahi par une clientèle joyeuse avide de récréation gourmande. Une ambiance joviale et bon enfant où les codes et les usages sont de mise, mais pas de rigueur. Ici, l’osmose fraternelle vibre entre les costumes-cravates et les jeans-chemises des citadins et les tabliers des marchands.

Nouveau décor

En compagnie de son épouse Elodie, Mathieu Lagache – qui collabora au concept de table d’hôtes du Cotton Pub en compagnie du Meilleur Ouvrier de France 2015 Christophe Raoux – vient de devenir le nouvel ambassadeur du Bistrot des Halles. Dans un esprit de continuité, le duo s’est entouré de son homme de confiance, le grand et souriant Nicolas Jouand, qui apporte dynamisme et charisme à l’établissement.

Sous l’impulsion des arrivants, l’institution genevoise s’est donc refait une beauté. Sans dénaturer les lieux, ce relooking contemporain conserve le charme canaille d’un troquet. Flatté par les banquettes rouges, le gris foncé du bar et des encadrements de miroirs crée une ambiance sobre, intimiste tout en donnant du caractère au décor. Les chaises bistrot et les tabourets de bar en bois foncé trouvent leur juste place dans cet espace d’à peine 70 m².

Carte franco-suisse

Côté cuisine, c’est le chef Hervé le Noach qui pilote les fourneaux avec une approche bistrotière à la française colorée d’une forte inspiration helvétique. Les malakoffs rivalisent avec un foie gras de canard et les rognons de veau à la moutarde copinent avec la longeole IGP genevoise.

On tente le cappuccino de lentilles vertes de Sauverny et son œuf mollet pour une entrée en matière harmonieusement revigorante. On suit avec l’émincé de veau à la zurichoise et sa sauce crémeuse, qui respectent la partition classique de cette recette typique. Sous la fourchette, en revanche, les röstis maison pourraient être légèrement plus croustillants.

Sans avoir vocation à éduquer, le Bistrot des Halles cultive un art de vivre et une gastronomie sans artifice, ni esbroufe. Mathieu Lagache privilégie les produits faits maison ou provenant directement des Halles de Rive et du terroir genevois. Pari gagnant. Agrémentée de quelques touches de modernité, sa cuisine respecte la tradition tout en la révolutionnant avec douceur.


A déguster

Bistrot des Halles, Halle de Rive, 29, bd Helvétique, 1207 Genève. 022 736 48 76, www.halle-de-rive.ch

A consulter

Le blog d’Edouard Amoiel, www.crazy-4-food.com

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a