Un jour, une idée

A Buchillon, on mange et on achète local

Fruit de la rencontre entre deux passionnés du terroir, L’Accent est à la fois un restaurant et une épicerie misant sur les producteurs de la région

A Buchillon (VD), la place du village flambant neuve revit. A la fois café, restaurant et épicerie, L’Accent y contribue depuis son ouverture au début de décembre. Comme beaucoup de belles aventures, celle-ci a commencé autour d’une table, un verre de rouge à la main. On est en 2017. Originaire du Languedoc-Roussillon et passé par le Château Le Rosey à Bursins, Benoît Riboulet sait que la commune souhaite implanter un tea-room dans une ancienne ferme du village. Il en parle à son ami Antoine Gétaz, fraîchement diplômé de l’Ecole hôtelière de Lausanne.

Qualité sans prétention

Ensemble, les deux compères réfléchissent à un concept plus vivant, plus ambitieux: un restaurant et une épicerie qui ferait aussi office de petit café. Après l’aval de la commune, quelques oppositions de voisins et une fructueuse recherche de fonds, place à un intense travail de rénovation. Détruit puis reconstruit à l’identique, l’ancien hangar est aujourd’hui méconnaissable. Avec ses larges baies vitrées et son haut plafond mansardé, qui cache une mezzanine privatisable, L’Accent est conçu comme un «vrai bistrot à la française», avec son bar imposant et ses tables dépareillées. «Nous avons chiné du vieux mobilier afin de donner une âme au lieu, pour que les clients s’y sentent comme chez eux», précise Antoine Gétaz.

Rencontre des accents

Côté culinaire, l’accent suisse rencontre celui du Sud. «A l’épicerie et sur la carte, il n’y a que du typique, des produits du canton de Vaud, du Tessin, d’Appenzell, mais aussi d’Occitanie», souligne Benoît Riboulet. Les vins sont eux aussi l’œuvre de vignerons locaux, visités un à un. En prime: ils ont conçu la cuvée L’Accent, en vente sur place.

En cuisine, c’est Eric Fotel, ancien chef de La Grenade à Aubonne, qui officie. Les rognons de veau à la moutarde de Begnins côtoient un filet de rouget méditerranéen au beurre blanc et à la tapenade d’olive ou encore un cordon-bleu maison à L’Etivaz. En dessert, la crème brûlée à la fève tonka ou le café gourmand valent le détour. Très loin du modèle des livraisons de grossistes anonymes, qui vont et viennent, le duo mise au contraire sur la traçabilité. «Nous rencontrons régulièrement nos producteurs sur leur lieu de travail pour tester leurs nouveautés.» Un écosystème qui marche.

«Bouteille sous le bras»

Aujourd’hui, le restaurant, souvent complet, a trouvé sa place. «Nous préférons refuser des clients que tomber dans un service à la chaîne où l’on doit libérer les tables à 21 heures, sourit Antoine Gétaz. Il faut prendre le temps de discuter avec les gens.» Leur plus belle réussite? «Lorsqu’un convive repart heureux, avec une bouteille sous le bras parce qu’il a trouvé le vin bon.»


L'Accent, place du Village 1, Buchillon (VD), tél. 021 808 05 05. Horaire restaurant: lu-ve pour le service du midi et du soir. Horaire épicerie: lu-ve 9h-19h, sa-di 9h-12h. Tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».

Publicité