Avec la canicule, la vigne suisse est en avance

Climat Maturation précoce des raisins

La maturation des raisins a débuté dans la plupart des vignobles de Suisse. Pourtant, cette phase est en général observée au mois d’août. Cette précocité de la vigne s’explique par la canicule du mois de juillet, a indiqué l’Agroscope jeudi dans un communiqué.

L’Agroscope enregistre les principaux stades de développement du cépage de chasselas sur son site expérimental de Pully depuis 91 ans. Au cours de cette période, la date de maturation du raisin, ou véraison, s’est située en moyenne le 13 août. Or cette année, le chasselas a entamé sa véraison le 28 juillet, soit avec une bonne quinzaine de jours en avance. «Une précocité qui se retrouve globalement pour tous les cépages en Suisse», indique Jean-Laurent Spring, responsable du groupe de recherche viticulture à l’Agroscope.

Plante thermophile

L’éclosion des bourgeons au printemps avait pourtant été plutôt tardive. Mais le beau temps du mois de juin puis les semaines de chaleur exceptionnelle de juillet ont profité à la vigne, plante thermophile. Le millésime 2015 se retrouve ainsi au 5e rang des années les plus précoces pour le stade de véraison, après 2011, 2003, 1952 et 1945. Ces nouvelles données confirment la tendance générale d’un développement accéléré de la vigne sous l’effet du réchauffement du climat. Des études en France et en Allemagne ont montré que ses stades de développement étaient atteints en moyenne 15 jours plus tôt aujourd’hui que durant les années 1960 et 1970, particulièrement froides.

Reste que pour les viticultures suisses, la précocité de la vigne est plutôt une bonne nouvelle. «Une bonne maturation est un des paramètres les plus importants pour la qualité du millésime», note Jean-Laurent Spring. Sauf gros imprévu météorologique, le scientifique envisage une vendange à la fin septembre pour le chasselas de Pully.