vin

En carafe: Cornalin «Neyrun» 2016, Lux Vina

La cuvée spéciale du duo Z’Brun-Gfeller a placé la barre très haut dès son premier millésime

Les vignerons suisses sont de plus en plus nombreux à créer des cuvées à forte valeur ajoutée, issues de leurs meilleures parcelles ou de vinifications spéciales. Il est plus rare qu’ils créent une gamme complète qui se démarque de leur production habituelle. C’est le défi que se sont lancé Patrick Z’Brun, propriétaire des domaines des Chevaliers, à Salquenen, et son œnologue Christian Gfeller. En 2017, les deux hommes ont mis sur le marché six vins estampillés Lux Vina, Lux étant le prénom de la mère de Patrick. En avril 2018, ils ont été rejoints par le cornalin Neyrun, nom historique du cépage valaisan.

Pour son premier millésime, le 2016, le petit dernier a connu des débuts tonitruants. Il a obtenu en mai dernier la note de 97 sur 100 et une médaille de platine lors des Decanter World Wine Awards, un prestigieux concours international. Une reconnaissance méritée pour un vin à la fois viril et subtil, ce qui ne va pas de soi: le premier nez exhale des arômes de framboises et de chocolat. Après aération, il gagne en finesse et en complexité, sur la cerise noire, les épices douces, le réglisse et les fleurs séchées. La bouche est à l’avenant: dynamique, gourmande et avec un fruit très précis, des tanins fins et une texture caressante qui s’étire jusque dans une longue finale fraîche et fruitée. Du bel ouvrage.

Issu de parcelles situées à Varen et Salquenen, le Neyrun n’est pas un vin confidentiel (près de 6000 bouteilles produites). Il lui reste à confirmer dans la durée son ambition de se positionner comme l’un des meilleurs ambassadeurs du cépage autochtone valaisan.


Où l’acheter? Domaines des Chevaliers SA, Varenstrasse 40, 3970 Salquenen. Prix: 52 francs.

Publicité