Chronique horlogère

Cent Tank

La montre la plus connue de Cartier fête un siècle de rupture et de succès. Mais comment raconter une histoire si riche en si peu de caractères?

C’est, au fond, une jolie difficulté. Sur la montre Tank, qui fête ses cent ans cette année, des livres entiers ont déjà été écrits*. Des milliers d’articles ont déjà retracé son parcours traversant intégralement le XXe siècle. Alors, pour un seul petit papier comme celui-ci, que retenir?

Raconter brièvement son origine? Il faudrait alors s’imaginer Paris, en 1917. La guerre fait rage et Louis Cartier, visionnaire et réformé, veut rompre avec les codes de la montre ronde traditionnelle. S’inspirant, dit-on, de ce que l’on voit lorsque l’on regarde un tank du dessus, il dessine une montre destinée à être portée au poignet (ce qui n’allait pas de soi). Un mot guerrier pour baptiser cette montre? A une époque où les chars français venaient d’entrer en guerre durant la terrible bataille de la Somme, «tank» évoquait plutôt la liberté et le patriotisme que la cage métallique meurtrière que l’on connaît aujourd’hui…

Oui, remonter le temps aurait été une bonne solution. Mais décoder quelques éléments qui font qu’une Tank reste une Tank, même lors de ses innombrables déclinaisons, cela aurait été pas mal aussi. Car, vous ne le savez peut-être pas, mais il y a eu des Tank cintrées, des petites Tank, des Tank chinoises, des Tank à guichets, des Tank rectangles, des Tank asymétriques, des Tank allongées, des Tank basculantes… (Ci-contre, le modèle Louis Cartier). Presque toutes partagent des points communs: des «brancards» – les deux barres parallèles qui relient le bracelet au boîtier, les chenilles du tank d’origine –, des chiffres romains en guise d’index, un «chemin de fer» qui court le long du cadran et une couronne sertie d’un saphir pour rappeler les origines joaillières de Cartier.

Lire aussi: Cyrille Vigneron: «Il faut redéfinir et clarifier la ligne de Cartier» (03.07.2016)

Anecdotes savoureuses

En revanche, dresser benoîtement la liste des personnalités qui ont, un jour ou l’autre, porté une Tank est trop facile. Pensez donc: d’Andy Warhol à Michelle Obama en passant par Duke Ellington, Tom Ford, le Prince du Népal Tribhuvan Bir Bikram Shah Dev, Cary Grant, Lady Diana, Yves Saint Laurent, Alain Delon, Fred Astaire, JFK… on remplirait des encyclopédies entières.

Raconter alors quelques anecdotes savoureuses trouvées dans le livre de Franco Cologni? Andy Warhol, à qui l’on faisait un jour remarquer que sa Tank retardait, répondait qu’il ne la remontait jamais: «Je ne la porte vraiment pas pour qu’elle me donne l’heure…» L’acteur Rudolph Valentino, lui, a exigé de pouvoir porter sa Tank dans toutes les scènes du Fils du Cheik (Georges Fitzmaurice, 1926), ce qui génère un délicieux petit effet anachronique. Une troisième, avec Truman Capote. Apprenant que le journaliste qui l’interviewait ce jour-là fêtait son anniversaire, il lui offrit sa Tank. «Ôtez cette montre affreuse de votre poignet et mettez celle-ci. J’en ai encore au moins sept à la maison…» (La petite histoire ne dit pas quelle montre portait le journaliste).

Lire aussi: Cartier, une histoire en mouvement (27.06.2017)

Comme la Porsche 911 ou le Levi’s 501

Et pourquoi ne pas donner la parole à un designer horloger d’aujourd’hui? Ce d’autant qu’Eric Giroud, par exemple, a des choses à dire sur cette montre qu’il compare volontiers à la Porsche 911 ou au Levi’s 501. Un «objet assez extraordinaire», une montre «toute simple, mais en même temps incontournable» qui a traversé les âges sans vieillir. La Tank, pour Eric Giroud, c’est une histoire d’horlogerie française, c’est Paris, c’est la place Vendôme. «Ce petit côté parisien chic, on l’aime ou pas, mais ça reste une montre avec une sacrée histoire. Je serai touché si je pouvais jouer avec…»

On le comprend. Le temps de ce court article, on s’est déjà bien amusé.


Spécificités

Marque: Cartier

Collection: Tank

Nom complet: Cartier Tank Louis Cartier

Référence: WGTA0011

Diamètre: 33,7 mm x 25,5 mm

Boîtier: Or jaune

Calibre: 8971 MC, mécanique à remontage manuel

Réserve de marche: 38 heures

Etanchéité: 30 mètres

Prix: 12 400 francs


* Par exemple: «Cartier, La montre Tank, icône du temps» par Franco Cologni, Ed. Flammarion, qui a facilité la rédaction de cet article

Publicité