Un jour, une idée

Chez Cara Teri, à Genève, la robe habille la femme

Nichée dans le quartier de Plainpalais, la boutique de prêt-à-porter «new vintage» recèle des tenues originales pour toutes les occasions. Look pin-up ou fifties: d’un essayage à l’autre, la magie opère

Fraîchement redécorée, la boutique est une explosion de couleurs et d’imprimés. Cara Teri est pensé comme un boudoir, un salon où les femmes se rencontrent, échangent leurs petits secrets. Vêtements, chaussures et accessoires: le new vintage prend des allures pop et girly. Depuis quelques mois, la pulpeuse Julie y a installé un corner de La Fiancée du Crocodile qui complète la gamme avec ses robes pin-up, inspiration fifties. 

Comme une bonbonnière chaleureuse

La sonnette tinte. Cara Teri s’ouvre comme une bonbonnière. Un magasin à taille humaine où la glace est vite brisée. «Ici, personne n’est anonyme, nos clientes viennent pour trouver un conseil personnalisé», explique la patronne, Luigina, qui donne le ton depuis dix-sept ans. «Acheter une robe n’est pas un acte anodin, poursuit la pimpante commerçante. Pour certaines femmes, cela signifie retrouver des sensations d’enfance, reconquérir sa féminité ou son assurance.» Avec des tailles allant du XS au XXL, la boutique englobe un large spectre de morphologies et d’âges.

Montgolfières, hirondelles et renards

Logés sur des strapontins, des escarpins galbés s’offrent au regard. Le long des murs, les étoffes à pois, aux imprimés pop ou animaliers patientent sur des cintres. Les pièces phares de l’été font encore rêver. «La robe montgolfière et la robe hirondelle sont parties très vite», sourit Talissa, qui collabore avec sa mère et s'occupe de la communication numérique. L’automne naissant, lui, a couronné la robe renard. Elle trône dans la vitrine illuminée.

Dans la famille, la mode est une affaire de femmes. «Ma grand-mère me disait toujours de ne pas réserver mes plus belles robes pour les grandes occasions, d’en profiter tous les jours», se souvient Luigina. Chez Cara Teri, entrer dans une cabine, c’est changer de monde. «J’adore encourager les clientes à essayer de nouvelles tenues, à dépasser leurs a priori et les voir finalement repartir des étoiles dans les yeux.» Toujours avisé, le conseil n’est jamais forcé. «Quand ça ne va pas, on le dit.»

«Son luxe à elle»

Malgré l’essor de la vente en ligne et la pression de la grande distribution, Luigina tient bon. Par passion. «J’aime habiller, j’aime le commerce de proximité, pouvoir organiser de petits événements avec des artisans ou des artistes locaux.» En bonne indépendante, Luigina chérit «son luxe à elle»: choisir les pièces qu’elle vend par coups de cœur. Jadis fidèle à son Italie natale, elle se fournit de plus en plus en Angleterre et aux Pays-Bas. Chez Cara Teri, la mode va et vient, toujours du cœur.


Cara Teri, rue de Carouge 36, Genève, tél. 022 320 92 28, lu 13h30-19h, ma-ve 11-19h, sa 11-18h

@cara_teri

Publicité