Il s’appelle Sardine. Pas pour mettre ce poisson goûtu en lumière. Rien sur la carte ni dans le décor de ce nouveau restaurant lausannois n’invoque les conserves millésimées. Le lien, en fait, c’est le concept: comme le poisson, le lieu se veut sans prétention mais universel, sublimé à travers le monde sous différentes formes. Il incarne une certaine convivialité joyeuse, solaire. Cette nouvelle adresse remplace depuis une semaine l’ancien Caffè Bellini, lieu charmant du quartier de la Cité avec sa terrasse bucolique à l’esprit guinguette, imaginé il y a dix ans par l’architecte d’intérieur Julia Christ.

Lire aussi:  Un petit gin au nouveau Perroquet lausannois?

Après L’Auberge de Beaulieu ou le Café Louve à Lausanne, c’est elle qui signe ici un nouveau décor de caractère, inspiré des récits et illustrations de John Reeves. Avec un langage tropical vivifiant aux tonalités colorées et naturelles, du mobilier style jardin d’hiver aux murs carrelés d’oiseaux exotiques, en passant par une végétation luxuriante:

«L’idée est de créer un endroit audacieux, à l’écoute de son temps, qui propose une cuisine créative sans une once de prétention, explique Julien Colas, «serial restaurateur» et associé du groupe Little Big Food, à la tête du lieu. Cela passe par une belle cave avec un grand choix en vins nature, où les clients peuvent eux-mêmes aller choisir leur bouteille ou encore une «ginteria» avec 40 références.»

Pintade aux pop-corns

Aux commandes de la cuisine, Alexis Le Tadic, jeune chef doublement étoilé (au restaurant La Chèvre d’Or à Eze, sur la Côte d’Azur), formé notamment chez Ducasse à Monaco et au Boudoir à Paris, mise sur une petite carte: quatre entrées, quatre plats et quatre desserts, axés sur des saveurs locales qui tournent souvent autour d’un ingrédient décliné de plusieurs manières. On a aimé l’omble chevalier du Léman en gravlax, accompagné de chou-fleur, mayonnaise et jaune d’œuf. Et aussi la pintade fermière nourrie au maïs, entourée de pop-corn, polenta et épis grillés.

Autre nouveauté par rapport à l’ancien Bellini, une table d’hôte de près de 4 mètres de long située au sous-sol est destinée à accueillir les clients qui débarquent sans avoir réservé ou des événements privés, aussi le week-end.


Sardine, rue de la Barre 5, Lausanne, tél. 021 351 24 40, ma-je 11h-14h30 et 17h30-0h, ve-sa 11h-14h30 et 17h30-1h. Tous les articles «Un jour, une idée».