Un jour, une idée

Pour chiner des meubles vintage de qualité à Genève

Les 3 et 4 novembre prochain, le Salon du design convie pour la deuxième fois une sélection des meilleurs brocanteurs suisses et étrangers au Pavillon Sicli

Le point commun entre la brocante bruxelloise Koen Steen, Neoantic à Paris ou Les Passions de Tom à Versailles? Ces trois marchands de mobilier feront partie de la trentaine de spécialistes réunis au Pavillon Sicli à Genève les 3 et 4 novembre prochain à l’occasion de la deuxième édition du Salon du design. Cette année, les amateurs de design vintage de qualité et les collectionneurs avertis pourront profiter d’une offre plus large, mais aussi plus internationale grâce à la venue de nouveaux exposants, néerlandais, italiens, allemands et français.

Des attentes

«L’engouement que le premier salon a suscité l’automne dernier confirme que la cote du design du XXe siècle ne faiblit pas. Le public attendait visiblement une telle manifestation, qui lui permette d’acheter en toute confiance et d’enrichir sa collection auprès de vendeurs sérieux», estime Corine Stübi, fondatrice du Salon du design et codirectrice de la galerie lausannoise KisstheDesign.

A lire aussi: A Genève, un nouveau rendez-vous pour les amateurs de design moderne (01.11.2017)

Et ce niveau de professionnalisme rend son événement unique: seuls les marchands établis, de préférence propriétaires de boutiques ou de galeries, mais aussi d’online shops reconnus, sont admis. «C’est un vrai plus pour éviter les pièges des contrefaçons et les prix exagérés des brocanteurs du dimanche qui investissent les plateformes internationales de vente en ligne avec de la marchandise parfois douteuse. Chez nous, les copies, les articles de brocante et autres tables en formica sont interdits», poursuit la collectionneuse.

Le dôme du Pavillon Sicli, conçu par Heinz Isler dans les années 60 et monument du patrimoine architectural de la ville, deviendra durant deux jours une vitrine moderniste de caractère pour des meubles, objets et accessoires des années 1910 à 1980. Des enfilades scandinaves en palissandre aux pièces signées Max Bill ou Alvar Aalto. «Un des exposants viendra avec une paire de tables de chevet – pièce unique d’Alberto Sartoris –, un autre avec une lampe sur pied de Gio Ponti qui était une des dernières qu’il a dessinées, produite par Reggiani», précise Corine Stübi.


Le Salon du design, Pavillon Sicli, route des Acacias 45, Genève, sa 3 novembre 10-20h et di 4 10-18h

Publicité