La terrasse du jour

Classiques de brasserie, les pieds dans le gravier

La vieille bâtisse datant du XIXe siècle, transformée en restaurant pieds dans l’eau face au port de Cologny (GE), a rouvert ses volets verts.

Après un passé un peu houleux, La Belotte est désormais gérée par un couple hypermotivé: Julia et Francis Noverraz. Lui, restaurateur depuis vingt ans, également à la tête du Café Universal à Genève et du Comptoir d’Edouard à Carouge. Elle, issue du marketing, qui souhaitait œuvrer avec son mari sur un projet commun.

Premier changement: les tables couleur cèdre en aluminium du designer Fréderic Sofia, réparties sur le gravier en contrebas de la maison sont désormais dressées le soir, sous les platanes, face au lac scintillant et au soleil qui disparaît derrière le Jura. La terrasse en teck du haut, attenante à la façade, mais bien ombragée par sa toile, se remplit quant à elle tous les midis.

Arrivé en mai dernier, le couple n’a pas touché au décor, mais égaie les murs inté­rieurs avec des œuvres genevoises d’artistes à suivre.

Imaginée avec le chef Raph, qui officie aussi à l’Universal, la cuisine mise sur des mets de brasserie oscillant entre terre et eau, et se pimente de quelques belles surprises de saison. Simples. Bonnes. A l’image de la trilogie de tomate (cœur-de-bœuf, la p’tite grise, la p’tite jaune) & mozzarella di bufala (19 francs), à déguster avant des quenelles de brochet du Léman, sauce Nantua (34 francs), à moins de préférer les escargots maison à la bourguignonne suivis du 3BFG (Beef burger Belotte foie gras) (35 francs) ou les filets de perche frais d’élevage suisse (45 francs).

A noter que ce grand classique des terrasses lacustres est pour une fois proposé en plat pour les enfants. La Belotte, 11, ch. des Pêcheurs, Genève.Tél. 022 300 68 88.Fermé le lundi soir. labelotte-geneve.ch