Le chasselas a son Mondial. Enfin, façon de parler: le palmarès de la première édition du concours, présenté vendredi après-midi au Château d’Aigle, fait plutôt penser à des championnats romands avec 570 vins sur les 625 en compétition. Le canton de Vaud, qui présentait 381 crus, a trusté les récompenses, remportant notamment la catégorie reine des blancs secs avec le Clos du Rocher, domaine réputé d’Yvorne. Une hégémonie attendue: la Romandie est la seule région à vinifier le chasselas à large échelle, avec près de 4000 ha de vignes, soit près de 40% de l’encépagement. L’Allemagne est le principal producteur étranger de vin de chasselas (1100 ha). La Hongrie (6000 ha) et la Roumanie (13 000 ha) l’utilisent exclusivement comme raisin de table.

Organisé par l’Association pour la promotion du chasselas, ce premier Mondial se poursuit ce samedi avec une fête populaire autour du Château d’Aigle. L’occasion de découvrir tous les vins primés, dont le Clos du Rocher, propriété de la maison Obrist. Issu d’un parchet de 10 ha d’un seul tenant orienté plein sud, il tire son caractère d’un sol graveleux peu profond adossé à la roche, en marge du cône d’éboulis d’Yvorne. Il est vinifié de manière traditionnelle avec un élevage en vases de bois.

Dans le millésime 2011, il présente une robe or clair avec des reflets verts. Le nez est expressif, racé, avec des arômes de fruits jaunes, une élégante note minérale (pierre à fusil). L’attaque est ample, dense, avec un fruit très mûr. L’évolution en bouche est marquée par une fine amertume minérale qui donne de la fraîcheur au vin jusque dans une finale très digeste. Un superbe chasselas pour accompagner des filets de perche.

La maison Obrist encave 65 ha de vignes, dont plus de 80% de chasselas répartis sur plusieurs domaines et appellations. Parmi eux, le Château de Chardonne et le domaine de Autecour, à Mont-sur-Rolle, qui viennent de rejoindre le club fermé des 1ers Grands Crus vaudois. De quoi motiver le directeur d’Obrist, Paul Baumann, à continuer à valoriser un cépage encore trop souvent sous-estimé.

Où l’acheter? Obrist SA, avenue Reller 26, 1800 Vevey. Tél. 021 925 99 25. www.obrist.ch. Prix: 21 francs.