La beauté

Cosmétiques: haro sur les flacons!

Sans emballage et d’origine naturelle, la cosmétique solide gagne du terrain, pour notre plus grand bien et celui de la planète

Si les désastreuses conséquences de notre addiction au plastique sont connues, notre salle de bain demeure le royaume des flacons par excellence. Selon le dernier rapport de Zero Waste Europe, l’industrie de la beauté produit effectivement 120 milliards de contenants à base de plastique par année, encore très peu recyclés ou recyclables. De plus en plus de marques choisissent heureusement de prendre le virage de la cosmétique solide qui permet d’élaborer des produits sans eau qui, dans la fabrication traditionnelle, compte pour plus de 70% dans le cas de fluides, gels lavants et shampoings. Se présentant sous la forme d’un pain de savon, ces solutions compactes permettent d’éviter le recours aux conservateurs, car c’est justement en milieu aqueux que les bactéries et les champignons se développent. Une formule qui se révèle donc plus «propre» si l’on tient compte du fait que les conservateurs synthétiques, soupçonnés d’être irritants, allergisants ou perturbants endocriniens, peuvent aussi finir dans les nappes phréatiques.

Artisanat en ébullition

Après le retour en grâce de la savonnette – le produit a envahi les rayons des cosmétiques naturels –, c’est sans aucun doute le shampoing en galet qui fait l’objet d’une production locale artisanale des plus foisonnantes. Les petites marques romandes déclinent désormais ce produit pour les exigences de chaque type de cheveux, secs, gras ou fins. Il y en a aussi qui apaisent le cuir chevelu ou confèrent du volume à la crinière, comme chez Le Jardin de Denise. Bionessens propose des briques de shampoings si délicats qu’ils peuvent être utilisés sur les cheveux fins des bébés et, parmi l’offre de la savonnerie vaudoise Cocooning, figure même une variante pour faire briller le poil de votre fidèle quadrupède.

La genevoise Emmanuelle Engeli, qui a lancé Forêt Bleue il y a deux ans, fait partie de ce commando de productrices locales qui ont commencé à produire pour elles-mêmes avant de lancer leur marque. En ce qui concerne les shampoings en bloc, elle constate que ses formules prennent soin du cuir chevelu et permettent, après un temps d’adaptation de quelques shampoings, de rééquilibrer la production de sébum. Ainsi la fréquence des shampoings se verrait réduite, car les cheveux auraient tendance à rengraisser moins vite après chaque lavage.

Lire également:  l’envol des produits de niche bio

Qualitatif et naturel

La jeune entrepreneuse, même pas trentenaire, a fait le pari de produire sa gamme sans utiliser d’huiles essentielles, qui peuvent se révéler plus allergènes et sont notamment déconseillées pour les enfants en bas âge et les femmes enceintes. Dans son laboratoire, dans le quartier de Carouge, elle concocte des savonnettes à base d’oléagineux végétaux de qualité supérieure: huile de ricin, huile d’olive, mais aussi graisse de coco, ingrédient omniprésent dans la cosmétique solide qui apporte une mousse douce et crémeuse.

Cocooning a été créée il y a dix ans par Fabienne Hutin Frei après avoir expérimenté chez elle des recettes de grand-mère pour calmer l’eczéma de son nouveau-né. Aujourd’hui, l’entreprise vaudoise propose une douzaine de savons pour le corps qui rivalisent autant pour les bienfaits pour la peau que pour les senteurs alléchantes des huiles essentielles. De Baies des anges, enrichi à l’huile d’avocat au parfum citronné de litsea et de coriandre, à Heidi, à base d’huile d’amande et de lait de chèvre rehaussé par les notes de géranium et de fenouil, ces concentrés d’énergie aussi efficaces que sensoriels n’ont rien à envier aux produits vendus en grande surface.

Les savons artisanaux puisent dans la force de chaque ingrédient naturel. Besoin d’apaisement? L’avoine vient à votre secours. Mine terne? Misez sur la carotte pour illuminer votre teint. Envie de retrouver du tonus? L’orange vous procure un coup de peps. Se débarrasser des impuretés? Le charbon et l’argile purifient en douceur. Ultra-nourrissant, le beurre de karité et le beurre de cacao figurent incontestablement sur le podium des composants récurrents dans la cosmétique solide.

La qualité de ces produits artisanaux repose sur le choix des ingrédients de base, mais aussi sur le processus de fabrication par saponification à froid. Au moment de la réaction avec la soude, la plus grande fraction des beurres et des huiles se transforme en savon. Une petite portion ne se transforme pas. Cette dernière contient tous les éléments – phytostérols tocophérols (vitamine E), caroténoïdes (vitamine A), alcools gras, etc. – qui préservent les propriétés antioxydantes, adoucissantes et protectrices des corps gras végétaux. Si l’insaponifiable ne représente normalement que 0,5 à 2% du corps gras, cette proportion peut atteindre 12% dans l’huile d’avocat, 15% dans le beurre de karité et 50% dans la cire d’abeille. C’est elle qui garantit la dénomination «surgras».

Zero déchet

Dans le secteur de la «cosmétique solide», le géant Lush a indubitablement joué un rôle de locomotive pour plébisciter les produits sans eau. Mark Constantine, cofondateur, déclare avoir réalisé une première version du shampoing solide à la fin des années 80 et, actuellement, leur gamme permanente comporte plus de 60% de produits nus.

Dans leurs boutiques, dont on connaît l’effet «Hansel et Gretel» produit par une scénographie surchargée de couleurs flashys et d’odeurs sucrées, leurs fameuses bombes pour les bains artys demeurent parmi les best-sellers. Leur assortiment «naked» comprend également des baumes pour le corps, des déodorants, des dentifrices, des pains de rasage et des barres de massage.

Encore aujourd’hui, la multinationale se place en précurseur en s’essayant aux versions compactes pour le maquillage, avec des fonds de teint et des anticernes correcteurs, ainsi qu’à l’élaboration de protections solaires à appliquer sous la douche. Seul hic, certains de leurs produits «faits main à partir d’ingrédients naturels» contiennent des tensioactifs irritants et des conservateurs synthétiques sujets à polémique. Il est donc impératif de vérifier la composition et de traquer les ingrédients qui ne sont pas d’origine 100% naturelle, marqués en noir au lieu de vert.

Découvrez aussi l’interview de Tata Harper: «La cosmétique naturelle a désormais sa place dans le segment du luxe».


COMPACTS PASSE-PARTOUT

FORÊT BLEUE, déodorant à la senteur d’agrumes

Parmi les best-sellers de la marque genevoise figure ce déodorant riche en huile de coco et en beurre de cacao, à la douce senteur d’agrumes. Pour l’appliquer, il suffit de mouiller le produit avec de l’eau tiède et de le passer une seule fois sur l’aisselle. Il faut ensuite masser soigneusement jusqu’à pénétration du produit.


JARDIN DE DENISE, shampoing pour plus de cheveux

L’ingrédient phare de ce shampoing est l’huile de ricin qui fortifie le cheveu, régule le cuir chevelu et est également réputée pour freiner la chute des cheveux et en stimuler la pousse. La provitamine B5 et l’huile essentielle de pamplemousse renforcent son effet vivifiant. Il convient aux cheveux normaux et/ou légèrement gras.


LOUVE PAPILLON, pain rasage Savon de loup

Un nouveau geste pour le rasage grâce à ce pain à base d’huiles végétales. Ce savon est spécialement conçu pour permettre un grand confort grâce à l’obtention d’une mousse abondante et onctueuse qui garantit une glisse du rasoir facile et tout en douceur.


LUSH, barre de massage Wiccy Magic Muscle

Les huiles essentielles de cannelle et de menthol sont bien connues pour stimuler la circulation sanguine, réchauffer et détendre les muscles raides et douloureux. Elles sont ici

associées aux beurres de cacao et de karité ainsi qu’aux huiles de jojoba et de coco extra-vierges pour pénétrer dans la peau. Le côté plus rugueux doté de haricots azuki s’utilise pour insister sur les endroits du corps particulièrement douloureux.


LAMAZUNA, dentifrice à la cannelle

Similaire à une glace à l’eau, ce dentifrice est signé par la marque française Lamazuna. S’il existe une variante avec de l’huile essentielle de menthe poivrée, la cannelle soigne les gencives et apporte une saveur originale et parfaitement rafraîchissante. Pour l’utilisation, il suffit de frotter délicatement la brosse à dents mouillée à l’eau chaude sur le dentifrice solide en utilisant très peu de produit.


PACHAMAMAI, démaquillant solide Nüe 

Premier démaquillant solide, Nüe nettoie 
le visage tout en douceur. A base de cire végétale, huile de coco, cire de jojoba, poudre de riz et calendula, il contient également du beurre de kokum d’Inde aux propriétés revitalisantes et de l’huile de prune, riche en antioxydants. Sur visage mouillé, passez le démaquillant qui 
se transforme en lait délicat au contact avec l’eau.

Modification du 7 octobre 2019: le terme générique «cosmétique solide» a été utilisé en lieu et place d'une marque déposée utilisée par erreur dans le paragraphe faisant référence à l'entreprise Lush.

Publicité