Les objets en vacances (6/7)

La crème qui vaut de l’or

Ces objets ont été inventés pour nous aider à survivre en plein air. Mais qui sont nos compagnons de la belle saison? Une chronique pour l’été

Fini les étés insouciants à se dorer la pilule sous les caresses de l’astre solaire. Au XXIe siècle, la bronzette nécessite désormais de se talquer sur l’épiderme un indice 50 à la truelle. Ou alors, comme au XIXe siècle, lorsque l’élégance assimilait la brunitude du plein air au travail des champs, de prendre les vagues tout habillé.

En cela, l’invention de la crème solaire reste indissociable du loisir de masse. L’histoire veut que ce soit le japonais Shiseido qui commercialise, en 1923, le tout premier onguent du genre. Mais c’est en Europe que la protection prend véritablement son essor. En 1936, la France accorde à ses ouvriers ses premiers congés payés. La classe laborieuse qui prend enfin des vacances s’ébat dans les flots sans trop se soucier de sa peau. On parle aussi d’une époque où les canicules transforment l’atmosphère en enfer tous les tremblements de terre.

Reste que, devant cette masse qui rougit, Eugène Schueller flaire la bonne affaire. Le fondateur de L’Oréal demande à ses chimistes de créer une crème pour éviter de rentrer de la plage avec un look d’écrevisse. Ambre solaire sort de ses labos en 1936. Le succès sera fulgurant. A partir de la fin des années 1950, cette pharmacopée cosmétique vient déjà à la rescousse des corps brûlés par une exposition prolongée. Dès 1957, RoC développe ainsi le premier écran solaire à très haute protection. Oui, mais voilà, toute cette foule qui batifole enduite d’une chimie dernier cri disperse dans la mer depuis un demi-siècle des résidus pas très écolos. On attribue ainsi à la crème solaire le blanchiment des coraux, le stress du phytoplancton, la pollution des moules et des huîtres et un grand coup de sac dans les systèmes endocriniens des poissons. Qui a dit qu’il ne fallait pas bronzer idiot?


Les «Objets en vacances» précédents: 

• Le climatiseur, appareil pas cool
• Le matelas pneumatique, objet gonflé

Publicité