C’est peu dire que David Morard, directeur de La Perche Loë, est un caméléon. A ses poignets, il peut arborer aussi bien une Parmigiani qu’une Apple Watch. Bien qu’il se détache de plus en plus des montres. «Je n’aime pas cette dépendance aux minutes qui s’égrainent, j’aime prendre le temps. La montre me stresse.»